Manger cru, c’est de plus en plus tendance. Certains parlent même d’« alimentation vivante ». L’avantage, c’est que les vitamines — que les conditions de conservation peuvent aussi altérer — et sels minéraux contenus dans les aliments sont préservés. Et qu’en demandant plus d’effort à l’estomac pour leur digestion, la consommation d’aliments crus est à l’origine d’une sensation de satiété plus rapide. Alors, prêts à vous essayer à l’alimentation vivante ? Cette recette « végéterrienne » de Bernard Laurance parue aux éditions Flammarion devrait constitue un début plein de saveurs.

Le + Santé de la recette

Les dattes peuvent être mangées fraîches ou sèches. Sèches, elles sont plus sucrées et plus caloriques et elles contiennent moins d'antioxydantsantioxydants et de vitaminesvitamines. Mais globalement, la datte reste un fruit bourré de qualités. Elle est riche en glucidesglucides et pauvre de graisse. Elle est riche en fibres et en oligo-élémentsoligo-éléments et en minérauxminéraux -- en cuivrecuivre, en zinczinc ou encore en ferfer, en potassiumpotassium, en magnésiummagnésium ou encore en calciumcalcium --, mais aussi en acides aminésacides aminés et en antioxydants. Elle contient également des vitamines -- notamment B, C et E -- et des protéinesprotéines.

Ainsi la datte peut aider à lutter contre l'hypertension artériellehypertension artérielle et les risques d'accident vasculaire cérébralaccident vasculaire cérébral. Elle aide à réguler l'appétit et favorise une bonne digestiondigestion et une bonne santé intestinale. La datte permet enfin de combattre efficacement la fatigue. Et, une étude a même montré qu'une consommation régulière de dattes permettait de diminuer les douleursdouleurs de l'accouchementaccouchement !

Dernière information étonnante concernant ce fruit. Sachez que les producteurs sont appelés des phoeniculteurs, une appellation qui leur vient du nom scientifique du palmier sur lequel poussent les dattes, le Phœnix dactyliferae.

Ingrédients
6 personnes


Temps de préparation20 minutes
Temps de réfrigération3 heures
Temps de refroidissement2 heures le temps de dégeler
120 g d’amandes
120 g de dattes dénoyautées
70 g de sirop d’érable
180 g de noix de cajou
100 g de noix de pécan
115 g de beurre de cacao fondu
100 g de sirop d’agave
200 ml de lait d’amande
<p>© Claire Curt -&nbsp;Manuela Chantepie&nbsp;&nbsp;</p>
Gâteaux crus aux noix de pécan

© Claire Curt - Manuela Chantepie  

Préparation de larecette


  1. Préparez tout d'abord la base.
  2. Mettez-les amandesamandes (avec leur peau) et les dattes dénoyautées dans votre mixeur. Réduisez le tout en poudre très fine qui, une fois pressée entre les mains, peut se former en pâte.
  3. Pour la crème, versez le sirop d'érable, le sirop d'agaveagave, le lait d'amande et les noix de cajounoix de cajou et de pécan dans un blender.
  4. Mixez pour obtenir une crème homogène.
  5. Ajoutez alors le beurre de cacaocacao fondu puis mixez de nouveau.
  6. L'avantage de cette recette est que vous pouvez la verser dans n'importe quel type de moule. J'ai pris ici des moules en siliconesilicone avec la jolie forme douce que vous voyez en photo.
  7. Remplissez les moules choisis et placez le tout au congélateur pour 3 heures. Au bout de ce temps, la crème est dure et peut se démouler facilement. Gardez-la démoulée sur un plat au réfrigérateurréfrigérateur cette fois.
  8. Étalez la pâte d'amandes-dattes entre deux feuilles de papier sulfurisé. Découpez-la au couteau à la forme choisie pour la placer sous la crème. J'ai coupé ici en carré pour servir de socle à la forme en coussin de la crème aux noix de pécan.
  9. Placez une demi-noix de pécan sur la crème prise, puis replacez au frais jusqu'au moment de servir (la crème doit avoir eu le temps de dégeler).
  10. Faites de même pour tous les gâteaux individuels.
Illustration des conseils du cuisinier

Les conseils ducuisinier

Après avoir découvert les gâteaux crus, j'ai eu envie d'en réaliser plusieurs versions. Le gros avantage de cette recette est que l'on peut lui donner la forme que l'on veut et se servir de divers moules que l'on trouve aujourd'hui dans le commerce. Un moment au congélateur pour figer la crème et c'est fait ! On commence en général par en couper une petite tranche, intrigué par la texturetexture et la saveur, mais on s'aperçoit vite que le gâteau est sérieusement entamé à force d'y revenir, tellement il est délicieux.