Cela vous intéressera aussi

Originaire d'Amérique centrale, le cacaoyer est depuis longtemps entré au panthéon des aliments « santé ». Mais sa réputation est-elle méritée ou a-t-elle été créée de toutes pièces par les gourmands pour se dédouaner d'une consommation excessive ? Réponse.

Le cacao est-il bon pour la santé ?

La fèvefève de cacao renferme nombre de substances intéressantes sur le plan sanitaire. Elle est très riche en lipideslipides et en triglycéridestriglycérides. Bien entendu, leur teneur varie selon l'origine des fèves.

Les bases xanthiques (théobromine et caféinecaféine) accompagnent des protéinesprotéines, flavonoïdesflavonoïdes, minérauxminéraux...

Bienfaits cardiovasculaires et propriétés antioxydantes

La théobromine est l'alcaloïdealcaloïde principal du cacao. Elle possède une activité proche de celle de la caféine. Ce sont surtout les propriétés antioxydantes de la plante qui suscitent le plus d'intérêt scientifique. En effet, les aliments riches en flavonoïdes (thé, vin...) sont considérés comme des protecteurs cardiaques.

C'est le cas du cacao dont les propriétés vasodilatatrices sont scientifiquement reconnues. Un travail mené en 2005 a d'ailleurs montré que le fait de consommer quotidiennement du chocolat noir (et uniquement noir) diminuait la pression artériellepression artérielle et augmentait la sensibilité à l'insulineinsuline.

D'autres recherches indiquent que du côté du cholestérolcholestérol, une augmentation du HDL (c'est-à-dire le bon cholestérol) est corrélée à la consommation de cacao. En fait, ce dernier renferme des substances - les phytostérols - qui freinent l'absorptionabsorption intestinale du mauvais cholestérol apporté par les autres aliments.

Chocolat, dépendance et minceur

Comme tout aliment plaisir, le chocolat stimule la production d'endomorphines, ce qui créerait une dépendance. Mais cela n'est peut-être pas si mauvais... car le cacao serait également un aliment minceur ! Citant un travail japonais conduit en 2005, Max Rombi dans son ouvrage « 120 plantes médicinalesplantes médicinales » explique : « des rats dont le régime alimentaire a été supplémenté en cacao ont subi une nette diminution du poids de leurs tissus adipeuxtissus adipeux (...) Le cacao diminue la synthèse des acides grasacides gras et augmente la thermogénèse (la production de chaleurchaleur de l'organisme - ndlr) ».

Notons tout de même que le chocolat contient de la tyramine. Les migraineux s'en méfieront car cette substance peut en effet provoquer des maux de tête.

Sources : 

  • Fisher N.D., Hughes M., Gerhard-Herman M., Hollenberg N.K., Flavanol-rich cocoa induces nitric-oxide-dependent vasodilation in healthy humans ;
  • Grassi D., Lippi C., Necozione S., Desideri G., Ferri C., Short-term administration of dark chocolate is followed by a significant increase in insulin sensitivity and a decrease in blood pressure in healthy persons ;
  • « 120 plantes médicinales, composition, mode d'action et intérêt thérapeutique. De l'ailail à la vigne rouge », Max Rombi et Dominique Robert, éditions Alpen.