Santé

Plante médicinale

DéfinitionClassé sous :médecine , plante , propriété thérapeutique
Si l'on n'apprécie pas qu'elles nous piquent, les orties font partie des plantes médicinales. Elles sont notamment connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires, et font partie des ingrédients de certaines recettes de grand-mère, car elles atténuent les douleurs rhumatismales. Entre autres. © Uwe H. Friese, Wikipédia, cc by sa 3.0

Une plante médicinale est une plante utilisée pour ses propriétés thérapeutiques. Cela signifie qu'au moins une de ses parties (feuille, tige, racine etc.) peut être employée dans le but de se soigner. Elles sont utilisées depuis au moins 7.000 ans avant notre ère par les Hommes et sont à la base de la phytothérapie.

Leur efficacité relève de leurs composés, très nombreux et très variés en fonction des espèces, qui sont autant de principes actifs différents.

À noter qu'il a été observé chez des grands singes la consommation de certaines plantes à usage thérapeutique.

Principales plantes médicinales

La liste des plantes médicinales est très longue. En voici quelques exemples, non exhaustifs, ainsi que les troubles contre lesquels elles peuvent agir :

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourrez régulièrement à la phytothérapie.