Cannabis thérapeutique : où en est la France ?

Classé sous :Cannabis , usage thérapeutique , Thérapies

Elle devait débuter en septembre mais est finalement reportée « au plus tard en janvier 2021 », précise l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Retardée par la crise du coronavirus, cette expérimentation du cannabis thérapeutique pourrait aboutir à la généralisation de cet usage sur l'ensemble du territoire français.

Elle doit concerner 3.000 patients souffrant de maladies graves, dont certaines formes d'épilepsies, de douleurs neuropathiques ou de sclérose en plaques par exemple. Ils seront suivis pendant six mois minimum. Pour éviter les effets nocifs de la voie fumée, ces patients testeront le cannabis thérapeutique sous forme d'huile (voie orale) ou de fleurs séchées (inhalation). Cette expérimentation ne vise pas à statuer sur l'efficacité du cannabis médical, clarifie l'ANSM, puisqu'il peut « être efficace dans certains symptômes de certaines pathologies ».

Ici, l'objectif est « d'évaluer la faisabilité du circuit de mise à disposition » pour les patients, c'est-à-dire la prescription, la délivrance du traitement, l'approvisionnement, et le suivi. La directrice générale adjointe de l'ANSM, Christelle Ratignier-Carbonneil, a affirmé qu'ils bénéficieront du cannabis gratuitement. Après prescription par un médecin spécialiste. L'expérimentation doit être menée dans plusieurs centres hospitaliers français dont la liste n'est pas encore connue.

Le cannabis est autorisé pour un usage thérapeutique dans plusieurs pays du monde. Pays-Bas, Canada, Israël, Chili, Colombie, Allemagne, Portugal… Ils sont environ une trentaine à avoir sauté le pas. © Larygin Andrii, Adobe Stock