Les plantes vivaces ont un cycle de vie qui s’étend sur plusieurs années. © Andrey, Flickr
Planète

Plante vivace ou plante rustique : quelle est la différence ?

Question/RéponseClassé sous :plante , plante vivace , plante rustique

[EN VIDÉO] Plante vivace ou plante rustique : quelle est la différence ?  À l’inverse des plantes annuelles, les plantes vivaces n’ont pas besoin d’être replantées chaque année et survivent dans le sol durant l’hiver sous forme de bulbe ou de rhizome. 

Dans le langage courant, vivace est souvent synonyme de rustique. En botanique, les deux notions sont différentes, même si les deux catégories partagent des caractéristiques communes.

Une plante vivace, aussi appelée plante pérenne, s'oppose aux plantes annuelles qui meurent à la fin de l'été et doivent être ressemées chaque année. La plante vivace conserve un bulbe ou rhizome dans le sol résistant au gel qui refleurit chaque année. Leur feuillage peut être persistant (persil, gentiane, pervenche...) ou se flétrir pour réapparaître au printemps suivant.

Une plante est dite rustique lorsqu'elle résiste à des températures inférieures à 0 °C. Les deux notions sont donc très proches mais le caractère vivace s'applique au cycle de vie de la plante tandis que le caractère rustique concerne la faculté de la plante à résister au froid. Une plante vivace peut donc parfaitement ne pas être rustique quand on l'expose à des températures inadaptées. Inversement, une plante annuelle est rustique lorsque ses graines passent l'hiver en extérieur et germent naturellement au printemps.

Certaines plantes annuelles comme le cosmos sont rustiques, leurs graines pouvant endurer le gel en attendant les beaux jours. © aiki, Flickr

Le climat et les conditions de culture, essentiels pour qualifier une plante rustique

La rusticité de la plante dépend étroitement du climat sous lequel elle est cultivée. Un laurier rose ou un bougainvillier seront ainsi vivaces dans le sud de la France, tandis qu'ils ne résisteront pas à quinze jours de gelée consécutifs en Alsace. D'autres facteurs influent sur cette aptitude à passer l’hiver. Un mauvais drainage du sol va, par exemple, gorger les tissus de la racine en eau, ce qui va aggraver les effets du gel et provoquer sa mort. L'exposition est également primordiale : une plante installée contre un mur exposé au sud connaîtra des conditions plus douces que si elle est située en plein vent au milieu du jardin. En conséquence, le terme de plante rustique s'applique surtout au jardinage, car ce sont les conditions de culture et non de l'espèce qui caractérisent la rusticité.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !