La fièvre est un mécanisme naturel de défense de l’organisme. © Ermolaev Alexandr, Fotolia

Santé

Fièvre

DéfinitionClassé sous :médecine , fièvre , traitement de la fièvre

La fièvre est une élévation de la température corporelle interne. On parle de fièvre au-delà de 38 °C, en l'absence d'effort physique et chez une personne normalement couverte. Elle s'accompagne fréquemment d'autres symptômes : grande fatigue, frissons, manque d'appétit, sudation abondante.

Rôle et causes de la fièvre

La fièvre est un mécanisme de défense de l'organisme contre les infections (bactérienne, virale ou parasitaire). En présence d'un microbe, les cellules immunitaires relâchent des cytokines qui signalent à l'hypothalamus de produire de la prostaglandine, qui excite la thermorégulation. On a longtemps pensé que la chaleur servait à tuer les agents infectieux, mais cela n'a jamais été prouvé. Certaines études suggèrent que la fièvre aiderait les cellules immunitaires à voyager jusqu'au site de l'infection.

Mis à part les infections, la fièvre peut être déclenchée par une inflammation, un coup de chaleur, une thrombose veineuse, une maladie rhumatismale, une hyperthyroïdie, une réaction à un vaccin ou la prise de certains médicaments.

Quand doit-on s’inquiéter et comment réagir ?

Il n'existe pas de corrélation entre l'importance de la fièvre et la gravité d'une infection. Tant qu'elle ne dépasse pas les 40 °C et ne dure pas plus de trois jours, la fièvre n'est pas préoccupante et ne nécessite aucun traitement particulier. Au-delà, c'est un signal d'alerte qui doit conduire à consulter. Les personnes âgées, les enfants en bas âge, les femmes enceintes ou les patients souffrant de maladies chroniques présentent un risque plus élevé. Une association avec d'autres symptômes (arythmie cardiaque, vomissements, difficulté à respirer, altération de conscience, convulsions...) est potentiellement un signe de gravité.

Les médicaments antipyrétiques, notamment le paracétamol, permettent de faire retomber la fièvre. Les personnes fiévreuses doivent veiller à ne pas trop se couvrir, à boire suffisamment et à se reposer. Chez le nourrisson, un bain tiède est parfois indiqué.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi