Les prostaglandines sont une famille d’ocytociques. © Phovoir

Santé

Prostaglandine

DéfinitionClassé sous :médecine , ocytocique , contraction

Les prostaglandines Pg E2 sont des ocytociques capables de provoquer ou de stimuler les contractions de l'utérus. La dinoprostone et la dinoprost en font partie. Elles se trouvent à l'état naturel dans le liquide séminal et le flux menstruel, le liquide amniotique et le placenta.

Comment agissent les prostaglandines E2?

Ces substances sont dérivées d'acides gras insaturés. Administrées sous forme de gel en application sur le col de l'utérus, ou par voie injectable, elles stimulent la motilité utérine à tout moment de la grossesse. Elles permettent aussi de provoquer une interruption de grossesse (en cas d'avortement thérapeutique). Elles accentuent également l'évacuation du contenu de l'utérus en cas d'avortement incomplet. Elles ont enfin une action vasoconstrictrice, entraînant la diminution du calibre des vaisseaux.

Des contrindications ou précautions ?

L'administration de E2 peut entraîner des effets secondaires à type de nausées, de vomissements, de diarrhées, douleurs abdominales, céphalées ou vertiges. Ces médicaments sont susceptibles d'entraîner une réaction allergique ainsi qu'une insuffisance hépatique ou rénale. Notons enfin quelques contrindications à leur administration : le glaucome, l'asthme et l'hypertension artérielle.

Sources :

  • Merck Manuel, 4e édition ;
  • Vidal, édition 2010.
Cela vous intéressera aussi