Idéale en cas de fièvre chez l'enfant, la prise de température par voie rectale est la plus précise. © Phovoir

Santé

Fièvre chez l'enfant : à partir de quelle température s'inquiéter ?

Question/RéponseClassé sous :enfant , Bébé , fièvre
 

La fièvre est une élévation de la température du corps au-delà de 38 °C chez l'enfant. C'est en fait une réaction normale de l'organisme pour lutter contre une infection. Il n'en reste pas moins que, chez les enfants, notamment les tout-petits, elle peut rapidement se montrer spectaculaire. Alors, à partir de quand s'inquiéter ? 

C'est inévitable : les parents s'inquiètent lorsque leur jeune enfant a de la fièvre. Ces craintes sont compréhensibles, mais toute élévation de la température n'est pas synonyme de gravité.

Une température de plus de 38,5 °C

Dans de nombreux cas, les poussées de fièvre sont bénignes et disparaissent en moins de trois jours. En cas de fièvre modérée et si votre enfant la supporte bien, sourit, mange et boit, il n'est pas en danger, il est donc inutile de la traiter.

Selon l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), « généralement, ce n'est qu'au-dessus de 38,5 °C que l'on envisage un traitement ».

Fièvre chez l'enfant : quand consulter ?

Malgré tout, chez un tout-petit, il existe des situations où il convient de demander un avis médical :

  • Chez les nourrissons de moins d'un mois. Appelez immédiatement votre médecin de famille si la température de votre bébé mesurée par voie orale est supérieure à 38 °C ou à 38,5 °C lorsqu'elle est mesurée par voie rectale. Ce, même s'il n'a pas l'air malade. Votre médecin voudra peut-être le voir et même l'hospitaliser pour trouver la cause de la fièvre.
  • Entre 1 et 3 mois. Appelez le médecin si votre bébé a une fièvre de plus 38,5 °C qui dure depuis plus de 24 heures. Ce même si l'enfant n'a pas l'air malade.
  • Entre 3 mois et 2 ans. Si votre enfant a une fièvre de plus de 38,6 °C, surveillez son comportement. Appelez le médecin si la fièvre augmente et si elle dure depuis plus de trois jours.

Sources :

  • www.ameli.fr ;
  • le collège des médecins de famille du Canada.
Cela vous intéressera aussi