Santé

En bref : fièvre aphteuse, un second foyer d'infection

ActualitéClassé sous :médecine , fièvre aphteuse , virus

Les autorités britanniques ont confirmé hier l'existence d'un second foyer de fièvre aphteuse dans le Surrey, à quelques kilomètres seulement du premier, et à l'intérieur même de la zone de surveillance qui encerclait aussi les laboratoires de recherches du Pirbright Laboratory et de la société pharmaceutique Merial Animal Health, suspectés d'en être à l'origine.

Les soupçons semblent actuellement se porter sur le site de Merial, une joint venture appartenant à l'américaine Merck & Co et la française Sanofi-Aventis, qui avait été invitée "à ne pas manipuler d'agents pathogènes vivants" alors que Pirbright Laboratory, en tant qu'institut gouvernemental, peut fonctionner normalement.

Ces sites sont situés à environ 50 km au sud-ouest de Londres.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi