Les variétés d'ail les plus célèbres sont le blanc de la Drôme et du Vaucluse, le violet de Cadours et le rose de Lautrec. © Wikimedia Commons

Planète

Ail

DéfinitionClassé sous :botanique , condiment , vitamines

L'ail, Allium sativum, appartient à la famille des Liliacées. C'est une plante vivace constituée d'un bulbe formé de gousses enveloppées dans une membrane, surmonté d'une tige unique, pouvant atteindre un mètre de haut, et portant des feuilles longues et minces. La tige porte à son extrémité une ombelle de fleurs blanches comestibles. L'ail est un condiment au goût prononcé et aux multiples vertus.

L'ail est un condiment au goût prononcé et aux multiples vertus.

L'ail : un peu d'histoire

Il est utilisé voici plus de 5.000 ans dans les steppes d'Asie centrale dont il est originaire. Sa seconde branche de diversification se situe autour de la Méditerranée. L'ail servait d'antipoison dans la Rome antique et de fortifiant dans l'Égypte antique. Hérode nous apprend à ce sujet qu'un des premiers conflits sociaux éclata durant la construction de la pyramide de Cheops à cause d'une ration d'ail qui aurait été supprimée aux ouvriers égyptiens. Depuis, ces temps reculés, le succès de l'ail ne s'est jamais démenti.

L'ail : culture et récolte

L'ail est une plante potagère vivace à bulbes. Son goût et son odeur sont très prononcés. Il résiste au gel et est très peu sensible aux insectes et aux maladies. Il se récolte au début de l'été. Bien séché, il se conserve entre six mois et un an. Les variétés d'automne sont récoltées en été. Les variétés de printemps, récoltées en juillet, sont plus petites mais se conservent plus longtemps. L'ail blanc se plante de préférence en automne et au début de l'hiver, avant les gelées. Sa croissance est très longue. Il lui faut en effet entre six et huit mois avant d'atteindre sa maturité.

C'est une plante particulièrement facile à cultiver. Il suffit de planter une gousse d'ail avec la pointe dirigée vers le haut sous cinq centimètres de terre légère.

L’ail a une odeur forte qui repousse la plupart des animaux et des insectes nuisibles, ce qui en fait un précieux allié du potager. © kaliantye, Fotolia

Ail : comment bien le choisir ?

L'ail est un condiment utilisé pour rehausser le goût de nombreux aliments ou plats. Il convient de choisir les têtes d'ail bien joufflues, renflées, assez lourdes dans la main. Pressez légèrement les caïeux (gousses) pour vérifier leur fermeté et assurez-vous qu'il n'y ait pas de petits germes verts. Si des germes sont présents, il faut les enlever pour éliminer l'amertume.

L'ail : une plante médicinale

L'ail est source de fibres et riche en vitamines A, C, B6, B9 et E. Il est également une mine d'oligoéléments, importants pour les cellules (phosphore, potassium, calcium, fer, zinc...).

Il permettrait également de prévenir un certain nombre de pathologies grâce à ses propriétés d'« alicament » naturel. Sa richesse en composés organo-soufrés (l'allicine) apporte des vertus thérapeutiques contre l'hypertension, le cancer, l'excès de cholestérol, l'acné ou le diabète. Il participe aussi à la santé des cheveux, des dents, des ongles. L'allicine également contenue dans l'ail est un antibiotique et un antiviral naturel qui lutte donc contre les infections.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourez régulièrement à la phytothérapie.

Bibliographie :

  • Guide des plantes qui soignent, édition Vidal, 2010.
  • L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017.
  • Les plantes médicinales, Institut européen des substances végétales, mars 2015. 
  • Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, éditions Leduc.s, 2017.
  • Les huiles essentielles chémotypées, Dominique Baudoux et M.L. Breda, édition JMO.