Planète

Alberto : la saison des cyclones 2006 a débuté

ActualitéClassé sous :météorologie , alberto , tempête tropicale

Le nom de cette tempête tropicale est Alberto, et elle inaugure officiellement la saison des cyclones 2006. Celle-ci a débuté le 1er juin dernier et s'achèvera le 30 novembre prochain. Selon les prévisions du National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), cette saison pourrait compter entre 8 et 10 ouragans, dont 4 à 10 de catégorie 3 ou plus.

Image satellite d'Alberto, la tempête tropicale qui inaugure officiellement la saison 2006 des cyclones (Crédits : NOAA)

La dépression s'est développée samedi dernier dans le golfe du Mexique, avant de se transformer en tempête tropicale. Les vents d'Alberto, qui atteignent les 70 kilomètres à l'heure, devraient atteindre demain les côtes de la Floride. Vingt centimètres de précipitations sont attendus à son arrivée sur les terres.

25.000 personnes ont d'ores et déjà dû être évacuées à Nueva Paz, à l'ouest de Cuba. Une tornade s'y est également formée, faisant huit blessés et dévastant plus de cinquante habitations. L'île fait actuellement face à de fortes pluies engendrant des inondations.

La NOAA a annoncé le 22 mai dernier que la saison des cyclones que vient d'inaugurer Alberto pourrait être particulièrement active - mais moins que celle de 2005. Elle prévoit ainsi entre 13 et 16 tempêtes tropicales, ainsi que 8 à 10 ouragans, dont 4 à 6 pourraient être « majeurs » - de catégorie trois ou plus.

Avec ses 28 tempêtes, ses 15 ouragans - dont sept majeurs, la saison 2005 restera longtemps gravée dans les mémoires. On se souvient en particulier de Katrina, cet ouragan dévastateur qui était apparu dans les Bahamas en août dernier, avant de venir frapper le sud de la Floride et de faire plus de 1.300 morts.

La NOAA estime que, cette année, les températures de surface de l'Océan Atlantique sont plus faibles que celles de l'année dernière, et que la saison des cyclones, bien qu'active, devrait être plus calme que celle de 2005. En effet, des études ont montré que des océans plus chauds engendrent des ouragans plus puissants. Espérons que ces prévisions se vérifieront...

Cela vous intéressera aussi