Planète

En bref : la tempête tropicale Isaac poursuit sa route

ActualitéClassé sous :climatologie , tempête tropicale , ouragan

La tempête tropicale Isaac poursuit sa route dans le golfe du Mexique. Elle devrait se transformer sous peu en ouragan avant de toucher les côtes de la Louisiane, de l'Alabama et du Mississippi. Malheureusement, le bilan de son passage est déjà lourd dans les Grandes Antilles, notamment en Haïti.

Photographie de la tempête tropicale Isaac prise par le satellite Goes 3 ce dimanche 26 août 2012. Les nuages s'étendent de Cuba jusqu'à la limite nord de la Floride, soit sur une distance de plus de 800 km. © Nasa Goes Project

À l'heure où certains pays s'apprêtent à affronter la tempête tropicale Isaac, d'autres en sont déjà au stade des premiers bilans, notamment en Haïti. Près de 19 morts, 5 disparus et 15.000 personnes déplacées (dont un grand nombre vivait dans 18 camps de fortune construits après le tremblement de terre de 2010) ont déjà été recensés. Les habitations ont également souffert puisque 335 d'entre elles ont été détruites et 2.346 endommagées.  

Les premiers effets de la tempête sur le territoire américain, des vents forts et d'importantes pluies (jusqu'à 30 cm de précipitations cumulées sont attendus dans les Keys selon la Nasa), ont été ressentis en Floride ce lundi matin. Isaac se situait alors à 295 km au sud - sud-est de la station balnéaire de Fort Myers. Il poursuit actuellement sa route en direction de la Louisiane (déjà durement touchée par Katrina en 2005), de l'Alabama et du Mississippi à la vitesse de 22 km/h (selon le National Hurricane Center). L'état d'urgence a été décrété dans ces trois régions. Des évacuations préventives ont ainsi été ordonnées. De même, la population vivant en certains lieux s'est vue conseiller de faire des réserves de vivres non périssables. La perturbation devrait arriver sur place ce mardi.

Dimanche 26 août, Isaac présentait des vents soutenus d'une vitesse moyenne de 100 km/h. Malheureusement, ce chiffre devrait augmenter lors du passage de la dépression au-dessus du golfe du Mexique jusqu'à dépasser le seuil de 118 km/h. Il ne s'agira plus alors d'une tempête tropicale, mais bien d'un ouragan

Cela vous intéressera aussi