Cyclone, ouragan, typhon : qui sont-ils ?

DossierClassé sous :climatologie , Environnement , Incontournables

Les cyclones sont des phénomènes atmosphériques impressionnants et dévastateurs. Ils fascinent les Hommes par leur puissance. Leurs conséquences peuvent être terribles, d'où l'importance des actions de prévention.

  
DossiersCyclone, ouragan, typhon : qui sont-ils ?
 

Ouragan, cyclone et typhon sont trois termes employés pour désigner un même phénomène météorologique extrême. Mais alors, qu'est-ce qui les différencie exactement ? Réponse : leur localisation.

La définition d'ouragan, de cyclone ou encore de typhon est la même : il s'agit d'une « perturbation atmosphérique tourbillonnaire, de grande échelle, due à une chute importante de la pression atmosphérique ».

C'est dans les régions tropicales que ces phénomènes se rencontrent. Ils sont caractérisés par des pluies diluviennes et des vents très violents (jusqu'à 360 km/h), tournant dans le sens des aiguilles d'une montre (hémisphère sud) ou dans le sens inverse (hémisphère nord) ; les vents les plus violents se rencontrent autour de l'œil, qui est une zone de calme.

Cyclone, ouragan, typhon : quelles différences ? Ici, l'ouragan Irma vu de l'espace, le 5 septembre 2017. © Nasa

« Les termes typhon, ouragan et cyclone tropical recouvrent tous les trois la même réalité. Ils désignent un phénomène tourbillonnaire des régions tropicales (entre 30° N et 30° S) accompagné de vents dont la vitesse est supérieure ou égale à 64 nœuds, c'est-à-dire 118 km/h (soit une force 12 sur l'échelle de Beaufort). La désignation adoptée dépend simplement de l'endroit du globe où se produit le phénomène », détaille Météo-France.

Cyclone. © Nasa

« Cyclone », du mot grec kuklos (qui signifie « cercle, rond »), est un terme générique. En fonction de la localisation géographique, la terminologie diffère :

  • cyclone, dans l'océan Pacifique sud-ouest et nord et l'océan Indien sud-ouest ;
  • ouragan (de Hunraken, dieu maya de la tempête, qui a donné hu-ra-kan dans les Caraïbes, huracàn en espagnol et hurricane en anglais), dans l'océan Atlantique nord et l'océan Pacifique nord-est et sud-ouest (à l'est du 160E) ;
  • typhon (du chinois t'ai fung, « grand vent », qui a donné l'indien toofan, l'arabe tufan, le portugais tufão et l'anglais typhoon), dans l'océan Pacifique nord-ouest.

Le cyclone est aussi appelé kamikaze (« vent divin »), au Japon, badai en Indonésie, willy-willy en Australie et baguio aux Philippines.

Carte de localisation des noms de cyclone. © Prim.net

D’où vient le nom des ouragans ?

Pour identifier les ouragans, dont l'intensité tend à augmenter en lien avec le réchauffement climatique, les scientifiques les baptisent de prénoms féminins ou masculins dont l'initiale est fonction de leur rang d'apparition dans l'année et de la région concernée : ainsi Hugo était le huitième cyclone de l'année 1989 dans l'océan Atlantique, Allison le premier, etc. (voir page 3 de ce dossier pour en savoir plus sur la dénomination des cyclones).