Une tornade est, par définition, un phénomène météorologique violent. Mais certaines tornades se montrent plus violentes que d’autres. Et même si les tornades qui touchent les États-Unis font plus volontiers la Une des médias, la France métropolitaine n’est pas épargnée par le phénomène.
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Une puissante tornade recréée par ordinateur Préoccupés par les centaines de tornades qui tourmentent le centre des États-Unis chaque annéenull

En Europe, il est des pays qui, du fait des vastes plaines qui les composent et de la fréquencefréquence des passages perturbés qu'ils subissent, sont plus concernés par les tornades que d'autres. Et la France métropolitaine en fait partie. Pourtant, la plupart des tornades recensées dans notre territoire restent, selon le classement des tornades établi par l'échelle de Fujita amélioréeéchelle de Fujita améliorée, de faible, voire de très faible intensité. Ce n'est en effet qu'en moyenne tous les 15 ans qu'il s'y produit une tornadetornade qualifiée de violente.

Selon les données de l'Observatoire français des tornades et des oragesorages violents (Keraunos), les tornades les plus intenses se produisent de manière préférentielle à la saison chaude. Quant aux tornades de niveau EF4 ou EF5, elles se produisent généralement dans l'Hérault et dans l'Aude, mais également dans les environs du Jura et dans le Nord-Pas de Calais. Une estimation peu représentative toutefois, compte tenu du peu de nombre de cas recensés.

En France, près de 95 % des tornades sont d’une intensité inférieure ou égale à EF1. © KERAUNOS

En France, près de 95 % des tornades sont d’une intensité inférieure ou égale à EF1. © KERAUNOS

Des tornades meurtrières

En France donc, la plupart des tornades -- même si elles restent des phénomènes météorologiques extrêmes -- ne provoquent que des dégâts matériels. Mais il arrive que des personnes soient blessées ou qu'elles y laissent même leur vie. C'est statistiquement là encore plus souvent le cas dans l'Hérault, dans le Doubs et dans le Pas-de-Calais.

Mais les deux tornades les plus violentes jamais recensées sur notre territoire ont frappé en 1967 et en 1845. La tornade meurtrière d'intensité extrême (EF5) qui s'est abattue sur l'Artois et le Cambrésis le 24 juin 1967 a notamment été ravageuse à Ecourt-Saint-Quentin et à Palluel (62). Elle s'inscrit dans l'outbreak de tornades -- un épisode de tornades multiples -- le plus intense du XXe siècle en Europe. À Palluel, elle a fait pas moins de 6 morts. Mais c'est la tornade classée EF5 qui a dévasté la vallée industrielle de Malaunay et de Montville (76) le 19 août 1845 qui reste à ce jour la plus meurtrière recensée en France. Elle a fait 75 victimes, écrasées par l'effondrementeffondrement de filatures.