En mai 2011, la ville américaine de Joplin avait aussi été frappée par une violente tornade, provoquant la mort de 160 personnes. © Idé

Planète

En bref : tornades meurtrières aux États-Unis

ActualitéClassé sous :météorologie , climatologie , tornade

Semaine destructrice dans le centre des États-Unis. Après une première vague de vents violents mercredi 29 février, plus de 80 tornades ont sévi dans cinq États vendredi, provoquant la mort d'au moins 39 personnes.

  • Tout savoir sur les tornades grâce à notre dossier 

Les catastrophes climatiques se sont enchaînées la semaine dernière dans le Midwest américain. Vendredi 2 mars, la région a subi le passage de plus de 80 tornades, qui ont causé la mort de 39 personnes et de nombreux dégâts matériels dans cinq États. C'est à Henryville, petite ville de l'Indiana, que les vents les plus forts ont été observés, atteignant 320 km/h. Ces intempéries surviennent deux jours seulement après une première série qui avait provoqué la mort de 13 personnes.


La vidéo d'un riverain montre une des dernières tornades aux États-Unis, près de Henryville. © prostylecinema, YouTube

Les tornades sont des phénomènes météorologiques fortement facilités par le cisaillement vertical des vents que l'on observe quand, à des altitudes différentes, les vents ne soufflent pas dans la même direction. Elles correspondent à l'enroulement de l'air chaud, ascendant, autour de l'air froid, descendant, et se forment sous un nuage d'orage - un cumulonimbus - dont elles suivent le mouvement. Elles nécessitent donc, comme ces nuages, de la rencontre d'air chaud (en provenance du Mexique) et d'air froid (du Canada).

Aux États-Unis, ce phénomène est fréquent et le service national de météorologie (NOAA) a recensé 545 victimes de tornades en 2011, le record depuis 1936. Serait-ce un des effets du réchauffement climatique ? Fin 2011, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) avait rendu public un rapport concernant le lien entre le réchauffement et les phénomènes météorologiques brutaux, comme les cyclones. Il avait alors prédit qu'ils seraient de plus en plus intenses.

Cela vous intéressera aussi