Planète

Etats-Unis : Des mesures fortes pour la protection de l'environnement ?

ActualitéClassé sous :Terre

-

Lors de son discours sur l'état de l'Union qui s'est tenu le 28 janvier dernier devant le Congrès américain, George W. Bush a présenté un certain nombre de mesures qu'il souhaite voir adopter par le parlement pendant cette troisième année de son mandat.

Le Président Bush devant le Congrès américain.

Pour la première fois depuis longtemps, la pollution a été affichée comme l'une des préoccupations principales du président américain :

"Je vous demande de prendre des mesures décisives et de protéger notre environnement par des moyens que les générations précédentes n'auraient pu imaginer."

Pour cela, le président demande au Congrès de voter des mesures significatives auxquelles les gouvernements américains successifs ne nous avaient pas habitué jusque là.

Une dimiuntion de 70 % de la pollution due aux centrales électriques en 15 ans

La première mesure présentée par George W. Bush est un objectif très ambitieux : réduire de 70 % la pollution aérienne causée par les centrales électriques et ceci en 15 ans. Ce projet de loi nommé Clear Skies a reçu le soutient des organisations environnementales américaines qui se sont montrées très favorables à ces mesures.

Toutefois, ce projet ne s'en prend pas à l'une des principales sources de pollution : la pollution automobile. Mais sur ce point, le président Bush surprend également :

1,2 milliard de dollars pour la recherche sur le moteur à hydrogène

En effet, pour le président Bush, "c'est au cours de ce siècle que nous allons faire les plus grands pas en avant en termes d'environnement, non pas par des procès, des ordonnances ou des réglementations mais grâce à la technologie et l'innovation".

Il demande ainsi au Congrès de voter une enveloppe de 1,2 milliards de dollars qui seront destinés à la mise au point de voitures fonctionnant grâce à un moteur à hydrogène.

L'objectif est ambitieux, puisque le but est qu'un "enfant né aujourd'hui ai pour première voiture une voiture à hydrogène, non polluante".

Il semblerait donc que les Etats-Unis prennent réellement à coeur le problème de la pollution automobile. Toutefois persiste encore un problème de taille que le président américain se refuse pour le moment d'aborder : celui des industries.

En effet, la pollution atmosphérique liée aux industries est aujourd'hui l'une des principales sources de pollution aux Etats-Unis et rien n'est pour l'instant fait dans cette voie pour améliorer la situation...

Mais s'en prenant déjà à la pollution automobile et aux rejets des centrales, le président américain fait tout de même faire aux Etats-Unis un progrès dans ce domaine où ce pays ne nous donne que trop peu d'exemples.