Planète

En bref : un plan de lutte contre la maladie du cacao en Côte d’Ivoire

ActualitéClassé sous :botanique , cacao , Côte d’Ivoire

-

Premier producteur mondial de cacao avec plus de 40 % de parts de marché, la Côte d'Ivoire est actuellement touchée par la propagation d'un virus hautement pathogène qui décime les cultures.

Le swollen shoot est une maladie provoquée par un virus (Theobroma virus ou cacao swollen shoot virus). Elle a été détectée pour la première fois dans le centre-ouest du pays en 2004. Sa transmission s'effectue par l'intermédiaire d'un puceron et l'infection s'étend rapidement à l'ensemble des cacaoyers d'une culture.

Les principaux symptômes du plant atteint sont un gonflement des cabosses ainsi qu'une réduction significative du nombre des graines, suivis d'un dépérissement généralisé de l'arbre avec décollement de l'écorce.

Virus du swollen shoot. Crédit : UF/IFAS

Un responsable de la filière d'exportation du cacao a annoncé qu'un plan de lutte contre la maladie allait être mis en place dès jeudi 21 février, et sera mené en partenariat avec le CNRA (Centre national de recherche agronomique). Ce plan, d'un coût annoncé de 1,18 million d'euros, débutera par une vaste campagne de sensibilisation auprès des quelque 700.000 planteurs de cacao en charge de plus de 3 millions d'hectares de vergers. Une non moins vaste enquête sera ensuite conduite afin de déterminer le plus précisément possible les sites de propagation de la maladie, avant d'y tester des variétés plus résistantes.

Théophile Kouassi, responsable du Fonds de développement des activités des producteurs de café cacao (FDPCC) qui finance le plan de lutte, se félicite de l'initiative et estime que l'économie du pays est directement menacée si celle-ci n'est pas menée rapidement à bien.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi