Planète

En bref : l'ouragan Alex interrompt la lutte contre la marée noire

ActualitéClassé sous :océanographie , météorologie , ouragan Alex

-

Devenue ouragan, la tempête tropicale Alex se déplace vers l'ouest, au sud du golfe du Mexique. Elle a donc épargné la zone du naufrage de la plate-forme Deepwater Horizon mais les forts vents qu'elle engendre ont compliqué, et même interrompu, le travail de récupération du pétrole.

Mercredi 30 juin à 6 h 00 TU, l'ouragan Alex se trouvait tout près des côtes du Mexique et poursuivait sa route vers l'ouest, loin de la marée noire.© NHC

Les nettoyeurs des côtes de la Louisiane ont dû interrompre momentanément leur travail à cause du mauvais temps. Loin au sud, la tempête Alex, première de la saison, s'est en effet renforcée et est désormais classée comme ouragan de catégorie 1. D'après le NHC (National Hurricane Center, Etats-Unis), les vents ont dépassé les 120 km/h.

Alex, qui suivait une route nord-ouest, a viré sur sa gauche et avance vers l'ouest, atteignant le Mexique. Il s'éloigne donc de la marée noire qui souille le golfe du Mexique et ne s'en est pas approché à moins de mille kilomètres.

Cependant, même à cette distance, Alex ne passe pas inaperçu. Devant des vents violents et des vagues de quatre mètres, les gardes-côtes, tout comme les équipes travaillant pour BP, ont ramené à quai les bateaux chargés de récupérer le pétrole s'écoulant toujours du forage de la plate-forme Deepwater Horizon. Shell et Exxon Mobil ont d'ailleurs fait évacuer leurs propres plates-formes.

Les Etats-Unis viennent d'accepter, mardi soir, 22 propositions d'aide avancées par 12 pays ou organisations internationales (une trentaine de nations ayant offert leur concours).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi