Planète

Golfe du Mexique : pendant les travaux, la marée noire continue

ActualitéClassé sous :développement durable , océanographie , fuite sous-marine de pétrole

L 'installation d'une cloche géante sur la fuite sous-marine de pétrole a échoué. BP prévoit une seconde tentative, avec un engin plus petit, et se prépare à colmater le puits avec du ciment et de la boue. Samedi, la marée noire a frôlé les côtes de l'Alabama.

La nappe de pétrole épargne pour l'instant la Louisiane. Crédit Domaine public

L'énorme dôme de confinement d'acier et de béton, mesurant 12 mètres de hauteur pour une masse de 100 tonnes, a dû être retiré. Descendu vendredi soir par 1.500 mètres de profondeur, sur le conduit reliant le puits lui-même à l'épave de la plate-forme Deepwater Horizons, là d'où s'échappe le pétrole, il était censé fonctionner comme un entonnoir à l'envers. En coiffant la fuite, il devait permettre de pomper une grande partie du brut - environ 85% selon les espoirs des techniciens - avant qu'il ne se répande vers la surface.

Jamais une telle opération n'avait été tentée... et elle a échoué. Dans les conditions de températures (froides) et de pressions (fortes) régnant à cette profondeur, le gaz s'échappant du puits a formé des hydrates de méthane qui ont cristallisé. Obturant l'orifice de pompage, ces cristaux, inflammables, de plus, devenaient dangereux. Le dôme a été soulevé et déposé sur le fond à quelques centaines de mètres de l'hémorragie huileuse.

La nappe s'étend vers l'est et épargne la côte pour l'instant

BP n'a pas renoncé à l'idée et envisage une autre tentative avec un dôme plus petit, qui emprisonnerait donc moins d'eau. Du méthanol ou de l'eau chaude pourraient aussi être injectés pour réduire la formation de cristaux d'hydrates. Mardi ou mercredi, cette nouvelle cloche arrivera sur zone. Mais la solution ultime, consistant à boucher définitivement le puits, est déjà en préparation. Dans un premier temps, du ciment va être injecté dans le puits au niveau de la valve de sécurité. Pour régler définitivement le problème, il faudra boucher le puits avec une grande quantité de ciment introduite par un forage parallèle.

Près de 800.000 litres de pétrole s'échappent toujours chaque jour et la quantité relâchée depuis le 20 avril est estimée à plus de 13 millions de litres. En surface, la marée noire, contenue par 260 kilomètres de barrages flottants, continue de s'étendre et se déplace plus ou moins parallèlement à la côte. Samedi 8 mai, les premières boulettes (quelques-unes seulement) ont fait leur apparition en Alabama (à l'est de la Louisiane).

Cela vous intéressera aussi