Côte Picarde : Evolution et aménagements

DossierClassé sous :géologie , géographie , côte picardie

-

La façade maritime de la Picardie s'étend sur plus de 40 km, depuis Mers-les-bains, au Sud, jusqu'à la baie de l'Authie, au Nord. De belles plages, des falaises crayeuses, des villes historiques, ruines romaines...

  
DossiersCôte Picarde : Evolution et aménagements
 

La façade maritime de la Picardie s'étend sur près de 40 km, depuis Mers-les-bains, au Sud, jusqu'à la baie de l'Authie, au Nord. La morphologie de la côte est variée. Au Sud, c'est le prolongement des falaises crayeuses du Pays de Caux qui s'ennoie au delà d'Ault. Lui fait suite une vaste plaine maritime, les Bas-Champs, bordée d'un cordon de galets doublé au Nord d'un cordon dunaire. La large et profonde entaille de l'embouchure de la Baie de Somme sépare les Bas-Champs de la côte sableuse du Marquenterre ourlée de dunes qui sont fixées par la forêt de pins à l'intérieur. L'embouchure de la rivière Authie met fin à ce domaine.

Château de Bagatelle à Abbeville. © APictche, Wikimedia commons, CC by-sa 4.0

Cette portion de côte très plate a été conquise par l'homme et reste exposée à l'invasion marine à chaque conjonction des forts coefficients de marée et des tempêtes. Elle rappelle beaucoup la morphologie des côtes néerlandaises dont elle reprend localement la zonation (slikke, schorre).

Situation de la Picardie - © Reproduction et utilisation interdites

L'échancrure de la Somme a déterminé depuis longtemps l'installation d'aménagements portuaires en dépit de la gène provoquée par le colmatage naturel de l'estuaire. Bien que des navires aient remonté le fleuve jusqu'à Abbeville encore au début du siècle, le principal établissement maritime de la Baie fut celui de Saint Valery; c'est de là que partit pour l'Angleterre Guillaume le Conquérant; dès le XIIIème siècle, le trafic y était important pour atteindre une pointe à la fin de la première guerre mondiale; une centaine de bateaux de commerce y entrait encore en 1979. Depuis lors, conséquence des difficultés d'accès et de la concurrence des autres ports de la Manche, l'activité s'est ralentie et Saint Valery s'est transformé en port de plaisance.

Sur l'autre rive de la baie se trouve le port du Crotoy, implantation romaine qui connu une période faste au cours du Moyen-Age. Mais les travaux d'aménagement du chenal de la Somme, au siècle dernier, mirent fin à son activité commerciale. C'est de nos jours un petite port de pêche qui s'est également reconverti à la navigation de plaisance. A l'entrée de la Baie, le port de pêche du Hourdel est une implantation plus récente justifiée par sa meilleure accessibilité.