Cela vous intéressera aussi

L’accouchement correspond à la fin de la grossesse, au moment de la naissance du bébé. Le terme « accouchement » est réservé à l'espèceespèce humaine, tandis que l'on parle plus volontiers de parturition lorsqu'on évoque cet événement pour les autres mammifèresmammifères vivipares.

L’accouchement dans l’espèce humaine

La durée de l'accouchement se situe en moyenne entre 8 et 14 heures. Il est annoncé par des contractions de l'utérusutérus proches et régulières, et parfois par la perte des eaux, lorsqu'il y a rupture de l'amniosamnios et du chorionchorion aboutissant à l'épanchement du liquide amniotiqueliquide amniotique.

Sous l'effet des contractions, le col de l'utéruscol de l'utérus se dilate doucement, permettant peu à peu la descente du bébé. Cette phase de travail est la plus douloureuse et la plus fatigante pour la femme. Elle se prolonge jusqu'à l'expulsion, après des périodes de contractions rapprochées et de poussées intenses, quand le bébé finit par sortir complètement du ventre de sa mère.

Après la naissance, l'accouchement n'est pas tout à fait terminé. Plusieurs dizaines de minutes après l'expulsion, l'utérus se contracte brutalement afin de rejeter le placentaplacenta. Cette phase, appelée délivrance, est importante et il faut veiller à ce que toute la poche embryonnaire ait bien été retirée.

Dans certains cas, l'accouchement peut être réalisé par césarienne : non par les voies naturelles, mais par une opération chirurgicale visant à ouvrir la paroi utérine et à en extraire l'enfant.