Santé

Liquide amniotique

DéfinitionClassé sous :biologie , médecine , liquide
Une femme enceinte n'a pas seulement à gérer le poids supplémentaire de bébé. Elle doit aussi supporter 1 kg de liquide amniotique. © Maxime Delrue, cc by nc nd 2.0

Le liquide amniotique est un liquide stérile, clair et aqueux dans lequel baigne l'embryon, puis le fœtus, tout au long de la grossesse chez les mammifères. Très majoritairement composé d'eau (à 97 %), il contient également des cellules du fœtus ainsi que son urine.

Rôle du liquide amniotique

Il permet au petit en gestation de se mouvoir sans risque, de se protéger des chocs et des bruits extérieurs et de se développer dans un environnement à température corporelle. Les organes de la mère sont aussi à l'abri des coups du fœtus.

Il est sécrété et éliminé en permanence. Le fœtus l'avale et active ainsi ses reins.

Aux alentours de la 34e semaine de grossesse chez la femme, le liquide amniotique atteint son volume maximal d'environ 1 litre.

Un peu avant l'accouchement, lorsque l'utérus se contracte, la poche des eaux rompt. Le liquide se déverse alors et lubrifie au passage les voies génitales pour faciliter le passage imminent du nouveau-né.

Pathologies liées au liquide amniotique

On relève deux situations pathologiques liées au liquide amniotique :

  • l'oligomanios, qui est un manque de liquide amniotique (- de 200 mL). S'il est temporaire, cela n'a rien d'inquiétant. Mais si cela se prolonge, les risques deviennent plus importants. En général, il advient une rupture de la poche des eaux ;
  • l'hydramnios qui est un excès de liquide amniotique (+ de 2 L). Cela augmente les probabilités de contractions utérines susceptibles de rompre la poche des eaux. Si cela se produit trop tôt dans la grossesse, on risque une naissance prématurée.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi