Sciences

De l'eau liquide aurait coulé sur Mars il y a quelques années !

ActualitéClassé sous :Univers , mars , Mars Global Surveyor

Les récentes modifications d'aspect de plusieurs ravines parcourant les remparts de certains cratères suggèrent que de l'eau liquide s'est écoulée à la surface de Mars il y a très peu de temps.

Mars Odyssey apportera-t-elle la preuve définitive grâce à son instrument THEMIS ?

Durant plusieurs années, la sonde américaine Mars Global Surveyor (malheureusement perdue depuis environ un mois), a retransmis des images détaillées de la surface de la Planète rouge, montrant entre autres des ravines qui semblaient avoir été creusées par un élément liquide. Néanmoins, rien n'était moins sûr et nombre de scientifiques en attribuaient la formation à un processus géologique, tout au plus à des écoulements de sable. Cependant aujourd'hui, en comparant les photographies en haute résolution prises de mêmes endroits et dans des conditions identiques, ils ne peuvent que se rendre à l'évidence: en plusieurs endroits, des modifications sont apparues en un laps de temps très court, suggérant un écoulement d'eau.

Le plancher et les parois d'une ravine au nord-ouest d'un cratère dans Terra Sirenium se sont profondément modifiés entre décembre 2001 et avril 2005, avec l'apparition d'un dépôt plus clair sur cette image (haut). La même modification apparaît dans un cratère de la région de Centauri Montes (bas). Crédit NASA

"Nous nous sommes longtemps préoccupés de la présence ancienne d'eau sur Mars", déclare le chercheur Kenneth Edgett, "mais aujourd'hui nous parlons bien de l'eau qui est présente en ce moment même en surface de la Planète rouge". Edgett et ses collègues se sont basés sur les images de Mars Global Surveyor (MGS) afin de revisiter des régions susceptibles d'avoir été le théâtre d'une manifestation aqueuse. Et leurs recherches se sont avérées fructueuses, puisque deux ravines, dont des vues avaient été prises en 1999 et 2001, puis à nouveau en 2004 et 2005, présentent une nette évolution qui semble avoir été provoquée par un écoulement en surface.

Dans les deux endroits, chacun situé sur le rempart interne d'un cratère, des dépôts brillants sont apparus durant cette brève période, peut-être causés par un dépôt de sel, de boue ou de givre.

Philip Christensen, chercheur à l'université d'état de l'Arizona, suggère d'effectuer des analyses spectrales détaillées afin de confirmer l'évidence photographique de l'eau liquide ou de ses dépôts, tout en s'enthousiasmant que le système d'imagerie thermique (Thermal Emission Imaging System - THEMIS) à bord de la sonde Mars Odyssey actuellement en orbite martienne, et dont il est le principal directeur, puisse effectuer ces mesures.

"Je pense que nous nous trouvons bien face à un écoulement d'eau liquide, mais quelle qu'en soit la source, nappe aquifère à fleur de terre, fonte de glace ou de neige, cela importe peu, le fait qu'il s'agisse bien d'eau est essentiel", ajoute Philip Christensen.

L'eau martienne

L'évidence de la présence d'eau dans le passé de Mars a été révélée en 2004 par le robot Opportunity, et ne cesse depuis d'être confirmée. Les scientifiques ont longtemps associé la recherche de l'eau liquide sur la planète rouge à la possibilité de la vie, puisque les deux sont étroitement liés ici sur Terre. L'existence d'eau liquide en surface ou à faible profondeur peut également servir de source potentielle d'approvisionnement à de futurs explorateurs martiens.

Mais la preuve que les modifications d'aspect des ravines martiennes ont bien été engendrées par de l'eau liquide risque de ne pas être sans conséquence sur la suite du programme d'exploration, en soulevant le problème de la contamination. En effet, un apport accidentel de micro-organismes terrestres en un endroit rendu propice au développement de la vie risquerait de ruiner définitivement toute recherche ultérieure ayant trait à une possible biologie martienne.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi