Maison

Culture de l'estragon, ou « herbe dragon »

Dossier - Les incontournables plantes aromatiques
DossierClassé sous :Jardinage , plante aromatique , herbe aromatique

-

Vous n’aurez jamais trop de plantes aromatiques dans votre jardin ou sur votre balcon. Robustes, elles sont capables de se glisser partout, les bordures restant leur emplacement de prédilection. Découvrez dans ce dossier leurs propriétés culinaires, leurs bienfaits sur notre santé ainsi que de précieux conseils de jardinage.

  
DossiersLes incontournables plantes aromatiques
 

L'estragon (Artemisia dracunculus), encore appelé « herbe dragon », est une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées. Elle mesure 80 cm de hauteur environ et comprend de nombreuses tiges très ramifiées. Ses feuilles, étroites, lisses et brillantes, de couleur vert foncé, disparaissent pendant l'hiver. Ses fleurs jaune verdâtre, assez rares, sont généralement stériles.

Feuilles d'estragon. © Rawf8, Shutterstock

Histoire de l'estragon

Originaire d'Asie centrale, cette plante a été cultivée pendant fort longtemps, dans les pays arabes, car on croyait qu'elle pouvait guérir les morsures d'animaux venimeux, cela du fait de la forme serpentine de ses racines.

Cuisine : propriétés culinaires

L'estragon est un condiment capable de relever le goût des salades, des nouilles et de certaines viandes. Vous pouvez aussi vous en servir pour parfumer le vinaigre.

Bienfaits sur la santé : huile essentielle

Certains médecins recommandent de mâcher une feuille d'estragon ou de prendre 3 ou 4 gouttes de son huile essentielle sur du sucre pour stopper le hoquet.

Feuilles d'estragon. © DR

Culture de l'estragon : exigences

Il faut à cette plante une terre légère et perméable. Elle aime le soleil ou la mi-ombre.

Semis et travaux d’entretien

L'estragon ne se multiplie pas à l'aide de graines, mais par division des touffes au printemps. Plantez des éclats présentant 3 à 4 départs de tiges et pourvus de racines, à 30-40 cm de distance. Si vous ne disposez pas déjà, dans votre jardin, de sujets à diviser, procurez-vous dansle commerce des pieds prêts à l'emploi. En hiver, même si vous ne remarquez plus de végétation, couvrez vos souches de feuilles mortes, après avoir coupé lestiges au ras du sol.

Récolte et conservation

Cueillez des feuilles au fur et à mesure de vos besoins. Juste avant l'hiver, vous pouvez en placer dans un sachet à disposer au congélateur.

Astuces culturales

Si votre sol est argileux et humide, placez au fond du trou de plantation une couche de graviers, afin d'assurer un bon drainage, et ajoutez un peu de sable et de terreau. Dès la reprise de vos nouvelles plantes, coupez l'extrémité des tiges afin d'obliger vos touffes à se ramifier.