Les objets tech emblématiques des années 2010. © Vaping360 ; Norio Nakayama, Flickr ; Apple ; OhanaUnitedT, Wikipedia

Tech

Les 9 objets tech qui ont marqué la décennie 2010

ActualitéClassé sous :technologie , objets culte , rétrospective 2019

-

Et dire qu'en 2010, le Minitel trônait encore dans nos maisons et que Netflix distribuait des DVD ! La décennie 2010-2019 a vu nos maisons se remplir de nouveaux appareils. Quelque 77 % des Français disposent aujourd'hui d'un smartphone, 16 % d'un objet connecté et 41 % possèdent une tablette (chiffres 2018). Retour sur les objets tech les plus marquants des années 2010.

Le tout premier iPad lancé en 2010 semblerait aujourd'hui bien dépassé. En son temps, il a pourtant fait sensation auprès des fans d'Apple et bien au-delà, signant le début de l'épopée des tablettes. La décennie 2010-2020 a aussi vu le déferlement des trottinettes électriques, des drones grand public, de la cigarette électronique ou des enceintes connectées. Voici les pionniers qui ont marqué leur époque.

L’imprimante 3D Makerbot Replicator (2012)

Lancée en janvier 2012, la Makerbot Replicator a contribué à démocratiser l’impression 3D auprès du grand public. À l'époque, elle ne fonctionne qu'avec des filaments en plastique PLA et imprime terriblement lentement. Aujourd'hui on trouve des modèles à partir de 250 euros et compatibles avec de nombreux matériaux. Le marché des imprimantes 3D personnelles peine toutefois à décoller, mais l'impression 3D s'est largement imposée dans l'industrie, le prototypage, la médecine ou la construction.

L’imprimante 3D Makerbot Replicator. © OhanaUnitedT, Wikipedia

La perche à selfie (2014)

Symbole du narcissisme sur les réseaux sociaux, la perche à selfie sert à se prendre en photo à distance grâce à un manche télescopique. Popularisée par les touristes et les blogueurs, elle a rapidement fait l'objet d'un incroyable engouement, avant de subir un retour de bâton sur la fin de la décennie, en raison des accidents et de la gêne occasionnée. La perche à selfie est maintenant bannie de certains musées, festivals et même dans les parcs Disney.

La perche à selfie. © Kaspars Grinvalds, Adobe Stock

La trottinette électrique Xiaomi M365 (2017)

La trottinette électrique Xiaomi M365 fut l'un des premiers modèles disponibles sur le marché. Commercialisée à 350 euros lors de son lancement en 2017, elle s'impose rapidement dans les meilleures ventes et auprès des nombreux opérateurs de trottinettes en libre-service, qui apprécient sa robustesse. En raison des risques d'accidents et des trottinettes jonchant les trottoirs, les municipalités tentent aujourd'hui de limiter leur usage. Leur vitesse a été limitée à 20 km/h en ville et Paris a décidé de restreindre son marché à trois opérateurs choisis par appel d'offre.

La trottinette électrique Xiaomi M365. © Xiaomi

L’iPad (2010)

Comme à son habitude, Apple est arrivé après la concurrence avec son tout premier iPad présenté en avril 2010, mais a réussi à créer une nouvelle catégorie d'appareils entre l'ordinateur et le smartphone. La première génération de ces tablettes tactiles n'est pourtant pas très élaborée et dispose d'un catalogue d'applications assez pauvre. Avec sa 7e génération d'iPad et son iPad Pro, Apple détient aujourd'hui 31 % de parts de marché et se targue de vouloir remplacer l'ordinateur portable.

L’iPad. © Apple

Le Raspberry Pi (2012)

Eben Upton, directeur des études à l'université de Cambridge, a l'idée en 2012 de lancer un miniordinateur facilement bidouillable par ses étudiants en informatique et à un prix modique : autour de 35 dollars. Alors qu'il ne pense qu'en écouler entre 1.000 et 10.000 exemplaires, son stock est épuisé en quelques heures et le Raspberry Pi s'est déjà écoulé à 25 millions d'exemplaires, devenant la plus belle réussite informatique derrière les PC et les Mac. Pas plus gros qu'une carte de crédit, le Raspberry Pi fonctionne sous Linux et il est devenu l'outil préféré des bricoleurs informatiques.

Le Raspberry Pi. © Clive D, Flickr

La cigarette électronique Juul (2015)

Lancée en 2015 aux États-Unis, cette cigarette en forme de clé USB avec des recharges aux saveurs fruitées ou mentholées, a rapidement fait un tabac auprès des jeunes. Ce produit connaît pourtant un sérieux « bad buzz » depuis quelques mois, le fabricant étant accusé d'encourager la dépendance à la nicotine chez les mineurs. La cigarette électronique est également soupçonnée de causer des affections pulmonaires graves et même des morts. Pour de nombreux tabacologues, cette solution demeure pourtant l'un des meilleurs moyens de sevrage de la cigarette.

La cigarette électronique Juul. © Vaping360, Flickr

L’enceinte connectée Amazon Echo (2014)

Amazon a été le premier à dégainer son assistant vocal Alexa en 2014 intégré à ses enceintes connectées Amazon Echo. En France, c'est pourtant Google qui a été pionnier avec son Google Home en 2017, avant l'arrivée d'Apple et son HomePod en 2018. Ces enceintes connectées à commande vocale, présentées comme assistant à tout faire, servent en réalité surtout à diffuser de la musique, ou à la domotique. Mais elles sont de plus en plus expertes pour répondre aux questions et ont déjà séduit 1,7 million de Français (chiffres 2018), l'Amazon Echo pesant la moitié du marché.

L’enceinte connectée Amazon Echo. © Norio Nakayama, Flickr

Les AirPods (2016)

La naissance des AirPods, en 2016, est concomitante à la disparition de la prise jack sur l'iPhone 7. Encore une fois, Apple a réussi à disrupter le marché avec ses écouteurs sans fil qui tiennent dans la main, filtrent le bruit de fond et obéissent aux commandes vocales. Malgré son coût élevé (179 euros pour la première génération), ils sont pratiques pour passer des appels en toute discrétion ou écouter de la musique quand son iPhone n'est pas à portée de main. Revers de la médaille : on les perd facilement à tel point que le gestionnaire du métro de New York a dû lancer des avertissements afin d'éviter les accidents de personnes cherchant à les récupérer sur les voies.

Les AirPods. © LWYang, Flickr

Le drone DJI Phantom (2013)

Drone le plus populaire sur YouTube, le drone DJI Phantom a donné un coup d'accélérateur au drone de loisir. À sa sortie en 2013, le DJI Phantom 1 ne possédait pourtant même pas de caméra ! Très facile à piloter, relativement bon marché (679 dollars à l'époque), facilement transportable, il s'impose rapidement auprès des photographes amateurs, mais aussi des professionnels pour des prises de vue aériennes. Le Phantom, qui a fait la fortune de la start-up chinoise DJI, en est à sa quatrième version, et son design a été copié par de nombreux fabricants.

Le drone DJI Phantom. © Capricorn4049, Wikipedia
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !