Certains sont prêts à risquer leur vie pour un selfie extrême. © Akiko Nuru, Fotolia

Tech

Drôle de Tech : les selfies tueurs, un site Web solaire et une police qui a un sacré caractère

ActualitéClassé sous :Drôle de Tech , drone , smartphone

Dans le viseur de Drôle de Tech cette semaine, on peut mourir pour un selfie, une police de caractères faite pour muscler le cerveau, un incroyable robot sauteur, un site Web vraiment écolo et une magnifique balade automnale en drone. Go !

Notre rendez-vous hebdomadaire vous propose un regard décalé sur l'actualité des nouvelles technologies. Le parti est de vous divertir, de vous surprendre et de vous faire rêver... ou soupirer. 

Des centaines de victimes de « selficides »

Se prendre en photo avec son smartphone dans des situations périlleuses est pour certains un vrai hobby. Entre octobre 2011 et novembre 2017, au moins 259 personnes dans le monde sont mortes à cause d'un autoportrait ou selfie. C'est ce que révèle une étude conduite par l'India Institute of Medical Sciences qui a réalisé ce décompte en s'appuyant sur les articles de presse évoquant ce type d'accident mortel. Les trois principales causes de décès étaient la noyade, le fait d'être heurté par un véhicule ou la chute.

C'est en Inde qu'on dénombre le plus d'accidents sur la période, suivi de la Russie, des États-Unis et du Pakistan. La France ne compte a priori aucune victime de « selficide », terme employé dans l'étude. Mais les auteurs soulignent toutefois que leur chiffrage est sans doute une estimation basse car beaucoup de décès liés à des accidents de ce type ne sont vraisemblablement pas relatés par la presse.

Pour en savoir plus : Selfies: A boon or bane?

Certains sont prêts à tout pour un selfie… © Akiko Nuru, Fotolia

Sans Forgetica, la police qui améliore la mémoire

Observez le texte dans la photo ci-dessous. Vous vous dites peut-être qu'il y a un problème avec la police de caractères ou qu'elle est un peu difficile à lire. Eh bien, c'est le but ! Des chercheurs du Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT) en Australie ont créé cette nouvelle police de caractères nommée Sans Forgetica pour forcer notre cerveau à travailler un peu plus et ainsi améliorer le processus de mémorisation d'une information. Cette police sans empattement cumule deux particularités : elle comporte des trous dans les lettres et une inclinaison vers la gauche inhabituelle. Selon ses inventeurs, cela crée juste ce qu'il faut de difficulté pour pousser notre cerveau à utiliser un « traitement cognitif plus profond ». Une expérimentation a été conduite sur 400 étudiants avec différentes polices de caractères et c'est Sans Forgetica qui a donné les meilleurs résultats de mémorisation des informations. Vous pouvez faire l'expérience par vous-même en téléchargeant gratuitement la police.

Pour en savoir plus : Sans Forgetica

La police de caractères Sans Forgetica est disponible gratuitement en téléchargement. © RMIT

Salto-1P, un robot qui a un sacré ressort

Fin 2016, Futura vous faisait découvrir Salto, un étonnant petit robot unijambiste capable d'accomplir des sauts impressionnants. Les chercheurs de l'université de Californie à Berkeley (États-Unis) ont continué à améliorer le concept pour parvenir à une version qui peut désormais bondir et contrôler ses déplacements grâce à un nouvel algorithme. Salto-1P peut ainsi atterrir à des endroits précis et enchaîner les bonds avec une facilité déconcertante. Jugez plutôt ! 

Le robot Salto-1P se comporte plus ou moins comme un pendule inversé à ressort. © BiomimeticMillisys

Low Tech Magazine, le site Web qui carbure au solaire

On peut avoir une représentation assez immatérielle de l'Internet. Et pourtant, derrière chaque site Web se cachent des routeurs, des serveurs, des câbles... Une infrastructure qui consomme énormément d'énergie mais dont nous n'avons pas vraiment conscience en tant qu'utilisateurs. C'est précisément pour nous confronter directement à cette réalité que le blog Low Tech Magazine a créé une version basse consommation de son site qui n'est alimenté qu'avec de l'énergie solaire. Le site est statique (tous les internautes reçoivent le même contenu), il utilise une police de caractères standard et des images en niveaux de gris.

On a un peu l'impression de revenir aux débuts de l'Internet avec des pages dépouillées, dépourvues de logos, pubs, animations et autres fenêtres vidéo qui bombardent habituellement les yeux. Résultat, une page Web de Low Tech Magazine pèse en moyenne 0,77 Mo contre 1,7 Mo pour les sites Web classiques. Le serveur alimenté par un panneau solaire consomme entre 1 et 2,5 watts selon la fréquentation. Particularité, si la météo est mauvaise pendant plus de deux jours, le site peut être momentanément indisponible car la batterie du serveur ne sera pas rechargée. En tenant compte du climat de Barcelone, là où est installé le serveur, Kris De Decker, l'instigateur de cette idée, estime que le site devrait être inaccessible environ 35 jours par an.

Pour en savoir plus : Low Tech Magazine

Une page du site Low Tech Magazine. © Low Tech Magazine

Les couleurs de l’automne comme vous ne les avez jamais vues

Les couleurs de l'automne sont extraordinaires. Mais la vidéo tournée par Justin McFarland avec son drone nous transporte carrément dans un monde que l'on croirait presque fictif. Et pourtant, ces couleurs rose vif, violet foncé et lavande sont bien les teintes d'une forêt en Utah (États-Unis). Et il fallait vraiment prendre de la hauteur pour apprécier ce spectacle grandiose. 

Une sublime ode à l'automne. © Justin McFarland

Abonnez-vous à la lettre d'information Drôle de Tech : une sélection insolite de l'actualité Tech de la semaine.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Ne ratez aucune promotion ou code promo Cdiscount et obtenez une réduction !