Les low-tech s'opposent par définition aux high-tech. © Koya979, Adobe Stock
Tech

Low-tech : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Low-tech , technologie , recyclage

La low-tech est un ensemble de technologies utiles, durables et accessibles à tous. En effet, la low-tech s'appuie sur ses 3 piliers. Par son utilité, elle souhaite apporter des savoir-faire et des technologies pour permettre un meilleur accès à la santé, l'alimentation ou encore l’eau potable. Les technologies Low-tech doivent être accessibles à tous pour permettre à chacun d'être le changement de demain.

Avec une approche respectueuse, elle souhaite revenir aux fondamentaux et à l'essentiel, en opposition au high-tech. Ce dernier répond la plupart du temps à des besoins secondaires de consommation. La low-tech, quant à elle, souhaite apporter une autre philosophie, une façon différente de voir le monde. Avec une approche durable, elle creuse durablement un fossé avec le high-tech qui ne prend pas compte généralement le respect de l’environnement. La low-tech s'approche dans sa démarche au Do It Yourself(DIY), car elle privilégie un savoir-faire commun et plus proche de l'humain. Cette notion est apparue dans les années 1970 où la question de l'écologie commence à être posée. C'est d'ailleurs Ernst Friedrich Schumacher qui a commencé à développer l'idée que le petit est beau, avec une approche de la déconsommation.

À quoi sert la Low-tech ?

La low-tech est une technologie qui souhaite porter une alternative plus durable au monde de consommation actuel. En opposition avec l'high-tech, elle souhaite proposer des solutions pour avoir un impact moins important sur les ressources de la Planète et en préservant les  écosystèmes. Elle apporte ainsi une nuance dans une société de consommation et technologique qui connait de nombreux excès. Elle ne s'oppose pas totalement à la société de consommation mais elle souhaite montrer que des alternatives existent pour limiter son impact environnemental.

 Les low-tech sont des technologies conçues pour être utiles, durables et accessibles à tous. Avec l'objectif de préserver l'environnement, elles s'opposent à l'obsolescence programmée. © jamacab, Flickr, CC by-nc-nd 2.0

Ainsi, elle souhaite revenir à une consommation plus sobre, et lutter contre certaines dérives. En effet, elle souhaite que la population vive mieux avec moins. La Low-tech, en s'approchant du DIY, souhaite que la technologie soit accessible au plus grand nombre, pour accéder à l'eau ou à l'alimentation. Elle lutte également contre l'obsolescence programmée. Dans votre quotidien, vous pourrez adopter certaines démarches pour contribuer à la préservation de la planète.

Comment utiliser la Low-tech ?

Dans votre quotidien, vous allez pouvoir, vous aussi, utiliser des appareils qui fonctionnent sur le principe de la Low-Tech. En effet, si vous avez un jardin et que vous aimez cuisiner, vous  pourrez créer votre propre four à pain solaire pour limiter votre consommation d'énergie. De la même manière, vous pouvez aussi installer une éolienne dans votre jardin afin de produire votre propre électricité, et de limiter votre impact environnemental. De plus, pour consommer moins d'eau chaque année, vous pouvez opter pour des toilettes sèches. De plus, vous pouvez également mettre en place un compost à l'aide de vos chutes de légumes et de fruits. Ainsi, vous produirez moins de déchets. La matière organique retournera alors directement comme un engrais dans le sol.

Une présentation de la notion de low-tech ainsi que de plusieurs d'entre elles par le Low-tech Lab. © Low-tech Lab, YouTube

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !