Le drone stratosphérique solaire Zephyr S d’Airbus se destine à diverses missions civiles ou militaires. © Airbus

Tech

Drôle de Tech : une voiture étirable, un robot s’attaque à Charlie et un record pour le drone solaire Zephyr d’Airbus

ActualitéClassé sous :Drôle de Tech , drone , drone solaire

Dans le viseur de Drôle de Tech cette semaine, un robot épate au jeu « Où est Charlie », comment des pirates pourraient s'attaquer aux systèmes d'arrosage connectés, une étonnante microvoiture électrique qui change de taille, un « pseudolite » solaire d'Airbus bat un record de durée de vol et un lave-vaisselle comme vous n'en avez sans doute jamais vu. Go !

Notre rendez-vous hebdomadaire vous propose un regard décalé sur l'actualité des nouvelles technologies. Le parti est de vous divertir, de vous surprendre et de vous faire rêver... ou soupirer 

« Où est Charlie ? » ruiné par un robot

Petits ou grands, nous nous sommes tous un jour amusés à trouver Charlie, ce personnage de bande dessinée vêtu d'un pull et d'un bonnet à rayures rouges et blanches qui se cache quelque part dans une foule bigarrée. Redpepper, une agence de création, s'est mis en tête de créer un robot capable de nous battre, ou plutôt même de nous pulvériser à ce jeu. There's Waldo, le robot en question, est en fait un bras robotisé contrôlé par un Raspberry Pi et équipé d'une caméra destinée à la reconnaissance faciale. Un algorithme d'analyse a été entraîné à partir d'une base de données d'images de Charlie glanées via Google images. Résultat, There's Waldo est capable de débusquer Charlie en 4,45 secondes. Après les échecs, le go, les jeux vidéo ou le Rubik’s Cube, la machine nous inflige une nouvelle démonstration de force sans appel. À qui le tour ? 

Le robot There's Waldo est contrôlé via un mini-ordinateur Raspberry Pi et il utilise un dispositif de reconnaissance faciale pour traquer le pauvre Charlie en un temps record. © Redpepper 

Les systèmes d'arrosage connectés, nouvelle cible des pirates ?

Des chercheurs israéliens de l'université Ben Gourion ont découvert des vulnérabilités critiques dans les systèmes d'irrigation connectés les plus répandus que des pirates pourraient exploiter pour provoquer des pénuries d'eau dans les villes. Selon ces experts, un botnet de quelque 1.350 asperseurs pourrait vider un château d'eau urbain en une heure et que 24.000 têtes d'arrosage piratées pourraient assécher un réservoir d'eau en une nuit. Une découverte qui met une fois de plus en évidence le manque de sécurité des objets connectés contre lequel les spécialistes ne cessent de mettre en garde.

Pour en savoir plus : Piping Botnet - Turning Green Technology into a Water Disaster

Les systèmes d’arrosage automatique connectés font partie de la grande famille de l’Internet des objets. © Ifeelstock, Fotolia

iEV X, une microvoiture qui s’allonge pour accueillir un passager

Après la Twizy de Renault, la Microlino ou la Uniti One, la famille des microvoitures pourrait bientôt s'agrandir avec un modèle pour le moins original. Imaginée par une entreprise allemande, l'iEV X est une petite monoplace électrique dont le châssis peut s'étirer pour accueillir un second passager et/ou un chargement. Le prototype que l'on peut voir dans cette vidéo mesure à peine 78 centimètres de large pour 1,60 mètre de long dans sa configuration monoplace. En cas de besoin, un mécanisme motorisé peut l'allonger jusqu'à 2,20 mètres, la carrosserie se coupant littéralement en deux. L'esthétique générale n'a rien d'enthousiasmant pour qui aime l'automobile et l'on se demande comment un tel engin pourra satisfaire aux normes de sécurité.

Côté performances, on nous annonce deux modèles, l'un offrant 60 kilomètres d'autonomie et une vitesse maximale de 45 km/h et un autre disposant de 120 kilomètres d'autonomie et d'une vitesse de pointe de 60 km/h. La recharge des batteries pourra se faire via une prise de courant, les panneaux solaires intégrés à la carrosserie ou même les muscles du conducteur s'il ajoute l'option pédales. Selon les tarifs annoncés sur le site de financement participatif KickStarter, L'iEV de base coûte 1.850 euros tandis que la version haut de gamme vaut 7.850 euros. Pour le moment, le projet a recueilli un peu moins de 10.000 euros sur les 162.500 espérés. Comme toujours avec ce genre de campagne de levée de fonds, rien ne garantit que l'on verra bien une iEV sur la route à partir de mai 2019 comme cela est annoncé. 

La microvoiture électrique iEV a le mérite d'explorer une solution originale. © THE iEV

Zephyr S, le drone solaire d'Airbus, bat le record de durée de vol

Alors que Facebook a récemment décidé d'abandonner son projet de drones stratosphériques solaires Aquila, Airbus vient d'accomplir un bel exploit avec un appareil similaire. Son drone stratosphérique solaire-électrique Zephyr S est resté en vol pendant 25 jours, 23 heures et 57 minutes. Un record mondial (pas encore homologué) qui éclipse le précédent (14 jours) déjà établi par un drone du programme Zephyr de l'avionneur. Airbus qualifie son drone de « pseudolite », contraction de pseudo satellite. Équipé de systèmes de communication et d'observation, ce drone de 25 mètres d'envergure se destine à des tâches « de détection, d'identification et de connexion » pour des clients civils ou militaires : surveillance et services maritimes, contrôle des frontières, communications, la détection des incendies de forêt...

Pour en savoir plus : Airbus

Le drone stratosphérique solaire Zephyr S d’Airbus. © Airbus

Le lave-vaisselle qui tient dans la main

On termine notre Drôle de Tech par une invention dont seuls les Japonais ont le secret. Comment faire lorsque l'on n'a pas de lave-vaisselle et que l'on ne veut pourtant pas s'acquitter de cette corvée soi-même ? On s'achète un Kuru Sara Wash. Un quoi ? Un robot lave-vaisselle voyons ! Pour l'équivalent de 80 euros, ce curieux engin qui semble tout de même assez bien pensé vous aidera à nettoyer, assiettes, couverts et autres bols. Petit bémol, il faut tout de même le tenir en main au-dessus d'un évier et donc se mouiller à chaque fois que l'on lave un nouvel ustensile. Pas sûr qu'au final on économise beaucoup plus de temps et d'embarras... 

Le robot lave-vaisselle est-il vraiment une bonne idée ? © THANKO

Abonnez-vous à la lettre d'information Drôle de Tech : une sélection insolite de l'actualité Tech de la semaine.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !


Bénéficiez d'une réduction sur les drones en utilisant un code promo Parrot. Passez à l'action !