La visite d'Airbus à Toulouse est possible depuis 2005. Dans ce haut lieu de l'aviation en France, quatre types de visites sont proposés aux curieux qui souhaitent découvrir la chaîne d'assemblage du fameux A380.

Cela vous intéressera aussi

C'est à Blagnac exactement que le constructeur aéronautique -- Airbus Commercial Aircraft de son nom complet -- est implanté. Créé en 1970, le groupe a notamment construit à l'A300, l'A320, l'A380 ou encore l'A350. Il est le principal concurrent de Boeing, situé à Chicago. Le site propose 4 circuits pour la découverte d'Airbus

Le circuit Airbus découverte

Le circuit A380 se déroule en plusieurs étapes : il débute par la présentation du programme de l'avion A380 et de sa certificationcertification (essais, tests, vols, etc.). Le processus de production de l'A380 est ensuite expliqué à partir d'un belvédère qui donne une vue imprenable sur les postes les plus importants de la chaîne. Enfin, les visiteurs visitent un avion militaire, le 400M, et ses missions de transport de ravitaillement. 

Le circuit panoramique

Le circuit panoramique permet d'avoir un aperçu des 700 hectares des sites Airbus. Les visiteurs peuvent découvrir, grâce à une visite commentée à bord d'un autocar, le siège social, le centre de formation des pilotes ou encore les sites d'assemblage et les centres de livraison.

Les dernières opérations d’assemblage Airbus. © José Goulão, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 2.0
Les dernières opérations d’assemblage Airbus. © José Goulão, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

Le circuit visite vert

Le circuit visite vert a pour but de présenter les mesures prises par Airbus en matièrematière de développement durabledéveloppement durable. Cette visite commentée en autocar permet de découvrir la climatisationclimatisation solaire qui équipe les centres de développement, ou encore le centre de tri interne, traitant plus de 10.500 tonnes de déchetsdéchets chaque année.

Le circuit visite de l’A350

Retour sur l'Histoire l'aviation au cœur de Toulouse au musée Aeroscopia, puis découverte des prototypes de l'A350. La visite se poursuit depuis le belvédère, avec la découverte des dernières opérations d'assemblage. Elle se termine par un retour au musée et une question essentielle : quel avenir pour Airbus ?