Sciences

Dossier : Les céréales, terrain de jeu pour parasites et nuisibles

ActualitéClassé sous :Vie du site , céréales , blé

Découvrez le dossier « Les ravageurs, menace pour nos céréales ». Des champignons aux rats en passant par les bactéries, ou encore les oiseaux : beaucoup de ravageurs en veulent aux céréales cultivées par l'Homme ! Ce dossier vous propose un tour d'horizon de ces amateurs de grains, et des menaces qu'ils représentent pour nous.

Les ravageurs, tant les bactéries que les animaux, sont des menaces pour nos céréales.

L'approvisionnement en céréales peut être mis en danger du fait de l'Homme (spéculation, contaminants comme les pesticides, ou encore les lieux de stockage), des intempéries et autres risques (inondations, explosions dues aux poussières en suspension). Mais nous devons aussi faire face à une large faune de ravageurs qui s'attaquent aux céréales.

 

Les Bacillus cereus sont des bactéries pathogènes que l'on rencontre dans les produits riches en amidon, dont les céréales. Ces bacilles entraînent des troubles du tube digestif dus à l'ingestion de la toxine ou de la bactérie. Les grains peuvent être contaminés par les poussières, le sol, etc. Leurs spores résistantes leur permettent une survie importante.

 

Bacillus anthracis, la bactérie du charbon, est aéroanaérobie. La spore peut survivre dans la terre jusqu'à une centaine d'années. Sa persistance est plus grande avec un pH basique, et explique les « champs maudits », des terres qui portent encore le bacille même après une longue période.

 

Les moisissures sont des champignons qui élaborent des spores disséminées par l'air et l'eau. Elles ne se multiplient que sur des substrats organiques, et peuvent donc exister et se développer sur les grains de diverses céréales. Une forte teneur en eau dans les grains facilite leur développement.

 

Les mycotoxines sont des toxines élaborées par des champignons microscopiques, notamment dans les stocks de grains chauds et humides. Certaines mycotoxines sont particulièrement toxiques : les aflatoxines et les ochratoxines sont impliquées dans les néphrotoxicoses, la carcinogenèse et sont immunodépressives.

 

Les aflatoxines sont des mycotoxines de stockage produites par Aspergillus, champignon des régions chaudes et humides. Étant donné que les aflatoxines sont reconnues comme génotoxiques et carcinogènes, l'exposition à ces substances doit rester la plus faible possible. Les aflatoxines peuvent être présentes dans les aliments tels que les noix, les arachides, les céréales (maïs et riz), les figues et autres aliments secs, les épices, les huiles végétales brutes et les fèves de cacao.

 

Les acariens sont des arachnides généralement microscopiques, mais les plus grands atteignent deux centimètres. Certaines espèces raffolent des céréales, et peuvent se trouver jusque dans votre cuisine. Il en existe près de 50.000 espèces. Beaucoup vivent dans le sol ou dans l'eau, et certains ont aussi développé des formes de parasitisme (parasites parfois pathogènes).

 

Parmi les menaces pour les céréales et les grains, les insectes, en plus de les consommer, sont aussi source de salissures, de contaminations, et vecteurs de germes. La plupart d'entre eux appartiennent à deux ordres : les coléoptères et les lépidoptères

 

Certains insectes ne s'attaquent qu'aux grains et aux céréales, comme vu à la page précédente. D'autres, comme les capucins, font aussi un festin de denrées variées, parmi lesquelles le manioc. Voici quelques exemples de ces coléoptères.

 

Les dégâts occasionnés par les oiseaux sur les céréales peuvent être d'ordre quantitatif, par prélèvement de grains. Ils sont aussi qualitatifs, par dépôts de fientes, de plumes, de cadavres sur les grains ou de débris végétaux utilisés pour la construction des nids. Les oiseaux constituent aussi des vecteurs de germes. Leur présence est liée à un mauvais entretien, et ils sont un indicateur des pratiques hygiéniques.

 

Les rongeurs (ordre des rodentiens) font partie des principaux ravageurs des céréales et des grains stockés. Ils dégradent les grains, et propagent en plus de nombreuses maladies. Les rongeurs constituent presque la moitié de tous les mammifères de la planète, avec plus de 2.000 espèces sur 4.500. Un autre quart, soit un millier environ, étant constitué de chauves-souris, il ne reste plus grand-chose pour les grands mammifères populaires.

 

Les rats, en plus de dégrader les denrées stockées par leur consommation de céréales, sèment aussi un grand nombre de maladies : peste, typhus, toxoplasmose, trichinose ou encore la leptospirose... Nous nous penchons ici sur le cas du typhus, l'une des plus connues.

 

Pour en savoir plus sur les animaux et autres organismes qui s'attaquent aux céréales, voici une liste de références. Elle couvre aussi bien le support papier que le support électronique.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi