Santé

Les catégories de « microbes »

Dossier - Bactéries et microbes en tout genre
DossierClassé sous :médecine , maladie , compost

-

Les bactéries sont de minuscules êtres vivants faits d'une seule cellule, présents un peu partout : l'air, les sols, l'eau, la peau. Certaines provoquent des maladies (rhume, listériose) d'autres sont utiles à l'homme : présentes dans l'intestin elles aident à digérer, elles sont utilisées pour fabriquer des aliments (yaourts, choucroute)...

  
DossiersBactéries et microbes en tout genre
 

Microbe : ce mot ne veut rien dire, actuellement en microbiologie. Il recouvre toutes sortes de cellules, voire d'organismes, provoquant des maladies diverses tant chez les plantes que chez les animaux et n'est plus employé que par le grand public. Pasteur employait, avec raison à son époque, ce mot dans le sens de « micro-vie » mais on ne peut plus se permettre cette approximation à l'ère du microscopie électronique (ME).

Les microbes recouvrent donc toute une série d'agents infectieux ou non, par exemple :

1 - Les virus biologiques

Les virus font la transition entre le monde non vivant et le monde vivant. Les maladies à virus sont très nombreuses chez les animaux et les végétaux. Les plus connues sont : la poliomyélite, la grippe, oreillons, rougeole, l'herpès, la variole, la varicelle, la mosaïque du tabac, l'hépatite à virus, la fièvre aphteuse, le S.I.D.A., Ebola etc... mais ils ne sont pas tous pathogènes.

Différents virus

Caractères généraux des virus : Les virus sont invisibles au microscope optique ; leur étude exige l'emploi du ME. Ce sont des parasites obligatoires : ils ne sont capables de se multiplier qu'au sein des cellules vivantes. Si le virus se trouve dans un milieu inerte il ne peut pas s'y multiplier, mais, par exemple le virus de la poliomyélite peut survivre plusieurs mois dans les eaux.

A lire sur notre site : L'eau est-elle encore bleue (partie sur le choléra).

Les virus sont des êtres doués d'une grande plasticité, ils mutent facilement et souvent. Au contraire, le passage du virus de la rage du chien sur le lapin entraîne une modification profonde et durable du virus si bien que l'infection de l'homme, à partir du virus ayant séjourné chez le lapin, ne provoque pas la rage. Cette propriété remarquable découverte par Pasteur en 1881 est à la base de toutes les recherches modernes sur la vaccination contre les maladies à virus. De même le virus de la grippe aviaire passe par le porc pour se transformer avant d'infecter l'homme.

Lyse bactérienne avec phages

On parle d'architecture pas de structure virale car le virus n'est pas une cellule. Ils possèdent tous des protéines formant la capside contenant un acide nucléique. Il existe :

  • des virus à ARN :
  • des virus à ADN.

Certains virus s'attaquent aux bactériesce sont les bactériophages.

2 - Les bactéries

Nous allons en parler longuement tout au long de ce dossier.

3 - Les champignons

Quand on parle de « microbes » cela comprend chez la plupart des mortels que nous sommes quelques champignons comme les mycoses et les moisissures. Nous avons alors affaire à des cellules eucaryotes pourvue d'une paroi et hétérotrophe. Dans ce groupe et à ce propos, il faut aussi citer les levures.

4 - Les Protozoaires

Bien entendu les Protozoaires sont souvent inclus dans les microbes.

A lire sur notre site : L'eau est-elle encore bleue (partie sur le paludisme).

Organismes unicellulaires, les protozoaires sont formés d' une cellule eucaryote (avec vrai noyau, contrairement aux bactéries, procaryotes), différenciée qui remplit toutes les fonctions nécessaires à une vie indépendante et comportant des organites complexes : vacuoles, cils, flagelles etc... Ils se différencient donc fortement des cellules constituantes des tissus des métazoaires. Certains sont parasites. Leur reproduction sexuée ou asexuée est complexe. On distingue plusieurs groupes parmi eux citons à titre d'exemples :

  • les acanthaires, marins et pourvus d'un test en sulfate de strontium ;
  • les radiolaires, marins aussi avec un squelette siliceux ;

A lire sur notre site : Au coeur de la silice.

  • les héliozaires, généralement sans test, mais avec spicules de silice ;
  • les infusoaires ou infusoires de grande taille et munis d'un macronucléus et d'un micronucléus. On y distingue : les holotriches (paramécie) et les péritriches (vorticelle) entre autres.
Paramécie
Amibe © Jean-Jacques Auclair - Tous droits réservés
  • les flagellés pourvus de flagelles, organes filiformes et contractiles qui assurent la locomotion : phytoflagellés (végétaux chlorophylliens), et les zooflagellés, animaux dont certains sont dangereux comme le Trypanosome qui cause la maladie du sommeil - A lire : La maladie du sommeil ;
  • les sporozoaires dépourvus d'appareil locomoteur et parasites de cellules animales.
Ver parasite de ruminant

5 - Quelques métazoaires assez petits et souvent parasites comme des vers par exemple, mais là la confusion devient difficile et rare.