Cela vous intéressera aussi

Le terme « hétérotrophe » qualifie un organisme incapable de synthétiser lui-même ses composants et qui recourt donc à des sources de matièresmatières organiques exogènes. Ce mode de nutrition est caractéristique de tous les êtres vivants qui ne sont ni des végétaux chlorophylliens, ni des cyanobactéries, ni certaines espèces bactériennes capables de photosynthèsephotosynthèse ou de chimiosynthèsechimiosynthèse, ceux-ci étant autotrophes. Autrement dit, les animaux, les champignons, quelques plantes, les protozoairesprotozoaires et l'essentiel des procaryotesprocaryotes sont hétérotrophes.

Les types d’organismes hétérotrophes

Il existe différents types d'organismes hétérotrophes :

  • certains sont herbivores et se nourrissent directement des éléments carbonés des producteurs primairesproducteurs primaires ;
  • les parasites vivent aux dépends d'un hôte et puisent certains des nutrimentsnutriments qu'ils absorbent ou dévorent ses tégumentstéguments ;
  • les prédateurs prélèvent leur nourriture sur la chair d'autres animaux, tués au préalable ;
  • certaines espèces hétérotrophes s'alimentent aussi à partir de matière organique inerte, à savoir des restes d'un organisme mort, des excréments, ou des fragments de matière organique en suspension dans un milieu.