Tech

iOS et Android, les étonnantes applications

Dossier - Smartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
DossierClassé sous :télécoms , smartphone , Apple

-

Le marché des smartphones se développe autour de systèmes d'exploitation en perpétuelle concurrence. Android, iOS, Windows Phone 7 ou Blackberry OS, chacun veut sa part du gâteau.

  
DossiersSmartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
 

Les innovations introduites avec l'iPhone en 2007 et enrichies par ses concurrents comme Android s'étendent à un nombre croissant d'objets, des plus classiques aux plus atypiques. Loin de se limiter aux simples téléphoniques, les systèmes d'exploitation pour appareils intelligents sont amenés à prendre une place croissante dans notre quotidien, de la maison au travail.

Les dernières innovations. © NeuPaddy - Domaine public
Google songe à piloter des robots à partir de son système d’exploitation mobile Android. De nombreuses sociétés utilisent cet OS pour des prototypes ou de l’innovation à bas coût. © Neko Neko Nya CC

Certains prototypes actuels préfigurent déjà des possibilités à venir. De l'appareil photo au système embarqué en voiture, les technologies maintenant réservées aux mobiles sont l'objet d'expérimentations dans le but d'étendre les efforts menés sur leurs développements à de nouveaux usages. Outre leur viabilité, ces nouvelles applications posent également la question cruciale de la liberté laissée au consommateur.

Un même système pour la montre et l’appareil photo

Le passage des systèmes mobiles du smartphone à la tablette ouvre la porte à de nouvelles évolutions vers d'autres appareils. Les premiers essais dans ce domaine concernent actuellement surtout Android, facilement transposable à tout type d'appareil et surtout assez modifiable pour imaginer de nouveaux usages ou hybridations.

L'un des premiers objectifs est de compléter les fonctions des smartphones avec des accessoires dédiés. Plusieurs montres ont été développées en ce sens. Samsung a créé la SmartWatch, qui se connecte en bluetooth au smartphone pour obtenir les derniers messages, statuts et notifications de l'appareil et contrôler certaines actions comme la lecture de musique. La montre I'm Watch propose les mêmes fonctions pour tout un éventail de systèmes, d'iOS à Bada, en ajoutant même la réception d'appels.

La même réflexion mène à la construction d'appareils existants en y intégrant un OS mobile. Polaroid et Panasonic ont ainsi créé deux appareils photo fonctionnant sous Android, avec des capacités téléphoniques, utilisables à la fois comme smartphone et APN compact. La visualisation et le partage sont ainsi grandement simplifiés, sans sacrifier la qualité. Dans le cas du Polaroid SC1630, la capture photographique peut être agrémentée de filtres et de gadgets supplémentaires.

D'autres entreprises projettent de généraliser les systèmes embarqués en voiture (pour la navigation, le multimédia...) en utilisant ces OS mobiles. En 2009, la startup ArcherMind et le constructeur automobile Saab ont présenté des prototypes sous Android. Pour sa tablette PlayBook, RIM à lui fait le choix d'utiliser QNX, une plateforme initialement destinée aux systèmes embarqués.

Le smartphone et la tablette, objets centraux de la vie numérique

L'objet smartphone est également amené à voir son importance grandir. Les passerelles entre smartphone et automobile, par exemple, se multiplient. Le constructeur automobile General Motors a ainsi ouvert les API (interface de programmation) de ses systèmes embarqués pour permettre le développement d'applications pour iOS ou Android communiquant avec la voiture, notamment la navigation GPS, les actualités et les jeux.

Les nouveaux usages de ces systèmes touchent également la domotique, à savoir le contrôle électronique de l'environnement. Plusieurs systèmes domestiques proposent déjà la modification et la planification de la température ou de la luminosité à l'aide d'une application pour iPhone ou Android. Avec son projet Android@Home présenté en 2010, Google propose un standard logiciel et matériel libre de droits et vise la démocratisation en passant (bien entendu) par son OS.

À partir d’un iPad, il est autant possible de piloter des télévisions ou chaines Hifi que la régulation de la température et de la luminosité, en quelques clics. © Tekneco CC

Le smartphone peut également devenir le seul objet dont l'utilisateur aura besoin. Avec des capacités de travail et de divertissement en constante expansion, le smartphone pourrait dans l'avenir remplacer ordinateur et console de jeu. Le futur smartphone Padfone du Taïwanais Asus explore cette piste en proposant de créer trois objets à partir d'un.

Le téléphone est ainsi intégrable à une tablette tactile, à meilleurs écran et autonomie, elle-même connectable à une station d'accueil contenant une batterie supplémentaire et un clavier. Au final, un seul processeur, celui du smartphone, contrôle toutes les activités de la journée. Si l'avenir commercial de cette solution est à définir, les expérimentations de ce type se multiplieront très sûrement dans l'avenir.