Tech

Marché mobile : les licences d'exploitation de Microsoft

Dossier - Smartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
DossierClassé sous :télécoms , smartphone , Apple

-

Le marché des smartphones se développe autour de systèmes d'exploitation en perpétuelle concurrence. Android, iOS, Windows Phone 7 ou Blackberry OS, chacun veut sa part du gâteau.

  
DossiersSmartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
 

Les nouveaux alliés Microsoft et Nokia vivent eux de deux activités complémentaires : les licences d'exploitation pour constructeurs (OEM) et la conception d'appareils mobiles.

Microsoft parie sur la vente de licences à ses partenaires. © Microsoft

Microsoft, les licences d’exploitation et procès

Microsoft reproduit ainsi sur mobile le modèle qui a porté l'entreprise sur PC : la vente de licences Windows Phone à des constructeurs partenaires, qui bénéficient ici du système lui-même et des pilotes nécessaires à son fonctionnement. L'entreprise facturerait ainsi 15 dollars par appareil vendu avec son système.

La firme tire également ses revenus d'Android. Accusant certains constructeurs, dont HTC, de violer ses brevets en utilisant le système de Google, Microsoft propose comme résolution amiable une licence, qui serait de 5 dollars par appareil concerné par les brevets vendu. Selon certains experts, les revenus générés par ces licences seraient actuellement supérieurs à ceux générés par Windows Phone.

La vente de contenus sur son Windows Marketplace constitue une source marginale de profits. Comme l'ensemble des systèmes pour smartphones, Windows Phone dispose d'un magasin d'application, qui peine encore à décoller. Les contenus multimédia (musique et films) sont proposés via la plateforme Zune, héritée d'une tentative de concurrencer l'iPod, qu'on retrouve désormais sur PC, smartphone et console de salon avec la XBox. Avec son OS mobile, Microsoft vise avant tout l'intégration à un univers « Windows » aussi attractif pour les utilisateurs que les constructeurs.