Tech

Microsoft lance Windows Mobile 6.5 à l'assaut de la pomme

ActualitéClassé sous :informatique , Internet , technologie

Après avoir tenté une incursion dans le multimédia portable avec le Zune, secteur largement dominé par l'Ipod, Microsoft tente de se refaire une jeunesse. Pour ce faire elle dépoussière son système d'exploitation Windows Mobile et avance le concept de Windows Phone.

L'un des premiers Windows Phone du marché français, le Samsung Omnia II. © Samsung

C'est dans un siège de Microsoft France flambant neuf, situé à Issy-les-Moulineaux, que Steve Ballmer, le PDG, a présenté ce nouveau bébé. C'est sous le nom générique de Windows Phone que le conférencier le plus énergique du Net dévoile un standard qui regroupe de nombreux fabricants de smartphones tels que LG, HTC, Samsung ou encore Motorola.

En effet les futurs modèles de téléphones haut de gamme de ces marques embarqueront le dernier système d'exploitation de Microsoft dans le secteur, Windows Mobile 6.5. Le terme Windows Phone ne désigne donc pas des produits matériels propres à Microsoft, comme peut l'être l'iPhone pour Apple, mais simplement une gamme. Cependant les modèles sont parfois physiquement adaptés en conséquence avec des touches adaptées spécifiquement à Windows.

Steve Ballmer prêt à en découdre. © Microsoft

Les deux ennemis de longue date ne sont pas les seuls à faire acte de présence sur le marché ety sont même en queue de peloton. C'est le système d'exploitation Symbian utilisé par Nokia qui rafle la mise avec la moitié des parts de marché. Viennent ensuite RIM Blackberry avec 21%, Apple et son iPhone à hauteur de 14% suivi par Microsoft et ses 9% de parts de marché. Depuis quelques années la marque n'a de cesse de perdre des points avec une dégringolade de 4% en une année. L'affirmation de la firme à la pomme et l'arrivée récente de Google sur le marché avec Androïd n'y sont probablement pas étrangers.

Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?

Techniquement, la dernière mouture de Windows Mobile propose une interaction plus poussée avec Internet via le Microsoft market place, frère jumeau de l'Appstore, qui permet de télécharger des applications gratuites et payantes pour compléter l'offre de base. On notera de grosses avancées dans le domaine du tactile. Ainsi si les anciennes versions imposaient souvent l'utilisation du stylet, ici l'interface est totalement repensée.

Plus grosses icones, défilement intuitif, fonctions multimédias mieux présentées et un classement des applications repensées s'adaptent nettement mieux aux actuels écrans tactiles. Les ongles, cependant, seront toujours nécessaires car il subsiste un défaut majeur reproché par beaucoup, à savoir les minuscules barres supérieures et inférieures peu propices à être manipulées avec ses doigts. Fermer une application en cours reste donc toujours pénible avec cette sempiternelle croix bien collée en haut à droite de l'écran. Dans la forme Windows Mobile 6.5 donne plus l'impression d'une interface installée sur l'ancienne version qu'une innovation réelle.

Bien sûr Microsoft a intégré les services dont il est le garant. On trouvera donc les applications Windows Live pour la messagerie et le social, Bing pour la recherche, Office Mobile, Outlook Mobile, Internet Explorer Mobile, ActiveSync et l'incontournable Windows Media Player. Notons qu'un portail spécifique est en place avec une ouverture relative à la personnalisation du système. On trouve ainsi un logiciel pour créer ses propres thèmes. Le cloud-computing est lui aussi de la partie avec le service My Phone qui centralise les contenus du mobile sur Internet (contacts, photographies...) ainsi qu'une option intéressante permettant de retrouver ce dernier en cas de perte.

Avec l'arrivée de nouveaux smartphones basés sur la plateforme Ion de NVidia on attendait tout de même plus que ce qui a été dévoilé, ce malgré les différentes présentations préliminaires du produit. La question majeure est de savoir si Microsoft saura séduire le grand public avec un produit semi-recyclé et ainsi reconquérir ses parts perdues dans le marché des systèmes d'exploitation mobiles ? Avec l'arrivée en grandes pompes d'Android, la réactivité de Nokia, la réputation de Blackberry et l'effet de mode grandissant de l'iPhone il se pourrait que la guerre soit rude.

Cela vous intéressera aussi