L’entreprise américaine toujours en effervescence a présenté une plate-forme logicielle pour les téléphones mobiles, concurrente de celles de Nokia et de Microsoft.
Cela vous intéressera aussi

On attendait un téléphone signé GoogleGoogle mais c'est un projet plus ambitieux qui vient d'être présenté : une plate-forme logicielle, AndroidAndroid, destinée aux fabricants de mobiles et une fédération de constructeurs, Open Handset Alliance.

Android (du nom d'une jeune société rachetée par Google en 2005) comprend un système d'exploitationsystème d'exploitation, une interface utilisateurinterface utilisateur et une panoplie de logicielslogiciels. Il entre directement en concurrence avec le SymbianSymbian de Nokia et le Windows Mobile de Microsoft. Basé sur LinuxLinux, Android est distribué en open sourceopen source, donc utilisable librement sans nécessiter de licence. Autour de Google, on trouve déjà plus d'une trentaine de sociétés dans l'Open Handset Alliance, dont Motorola, Qualcomm, Samsung Electronics, Texas Instruments et T-Mobile (filiale de Deutsche Telekom).

Les premiers mobiles Android devraient voir le jour dans la seconde moitié de 2008, donnant la possibilité à de nombreux constructeurs de venir concurrencer Nokia et Microsoft... et à Google d'étendre ses services à la téléphonie mobile.