Tech

Android, un système libre à exploitation commerciale

Dossier - Smartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
DossierClassé sous :télécoms , smartphone , Apple

-

Le marché des smartphones se développe autour de systèmes d'exploitation en perpétuelle concurrence. Android, iOS, Windows Phone 7 ou Blackberry OS, chacun veut sa part du gâteau.

  
DossiersSmartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
 

Android est un système Open Source (au code source téléchargeable) développé par Google à partir du noyau Linux. Le système est conçu pour l'architecture ARM, utilisé par la très grande majorité des smartphones actuels. Pour attirer à lui les constructeurs, Intel a lui-même créé une version dérivée pour ses processeurs Atom, presque inexistants commercialement.

Androïd un système Open Source. © StockSnap - Domaine public
Le développement d’applications pour Android peut passer par n’importe quel ordinateur ou logiciel de programmation, même si Google se concentre officiellement sur l’outil libre Eclipse. © Matthew Keefe CC

Le principe d'Android : personnalisation et ouverture

Par sa nature ouverte, Android est entièrement personnalisable. Que ce soit par un constructeur, un opérateur ou un développeur indépendant. Tous les éléments du système, autant le navigateur que le clavier,  l'écran d'accueil, les applications intégrées ou même le noyau, sont modifiables et remplaçables, plus ou moins facilement. Le système ressemblera donc difficilement à celui d'un autre utilisateur ou d'une autre marque.

Chaque constructeur crée son interface, sa « surcouche » à Android, qui inclut autant des modifications d'ergonomie que des changements dans les applications liées au système, comme la messagerie ou le lecteur musical. Les plus connues sont TouchWiz de Samsung et Sense de HTC, qui ajoute des fonctions telles qu'un assistant vocal ou un service de sauvegarde et de suppression des données de l'appareil à distance.

Tel que fourni, l'OS ne fonctionne sur aucun matériel. Pour l'intégrer à un téléphone ou une tablette, le constructeur doit lui adjoindre les pilotes liés au matériel, vendu par les sociétés qui conçoivent des architectures de processeurs, tels Nvidia, Texas Instruments ou Samsung.

Après des sorties semestrielles pendant 3 ans, Android a ralenti en 2011 son rythme pour passer à une version annuelle. La dernière version en date, Ice Cream Sandwich, mise elle sur la rationalisation : peu de nouvelles fonctions sont présentes mais le système est maintenant prêt pour tout type d'appareil et surtout pour toutes les résolutions. Une même version de l'OS de Google peut être utilisée à la fois sur smartphone et tablette, adaptant automatiquement sa résolution et son ergonomie.