Olympus Mons photographié par une mission Viking. © Nasa

Sciences

Quel est le plus grand volcan du Système solaire ?

Question/RéponseClassé sous :Système solaire , Olympus Mons , mars

Le volcanisme n'est pas limité à la Terre dans le Système solaire et il est même beaucoup plus actif sur Io, la lune soufrée de Jupiter. Il existe aussi sous une forme insolite pour les habitants de la Planète bleue sur certaines lunes de Saturne et de Neptune, telles Encelade et Triton. Alors, où se trouve le plus grand volcan du Système solaire ?

Olympus Mons : sur Mars, le plus grand volcan du Système solaire  Le plus haut volcan du Système solaire n’est pas terrien mais martien. Baptisé à l’origine Nix Olympica pour « Neige de l’Olympe », il est visible depuis la Terre avec un bon télescope. Partez à sa découverte grâce à cette vidéo proposée par la chaîne Discovery Science. 

Le plus grand volcan du Système solaire est sur Mars. Il s'élève à 22,5 kilomètres en moyenne au-dessus de sa base et a une largeur d'environ 648 kilomètres dans les quadrangles d'Amazonis et de Tharsis. Il porte donc bien son nom d'Olympus Mons, le mont Olympe.

Avec des pentes d'environ 5°, il ressemble aux volcans-boucliers connus sur Terre résultants d'une série d'émissions de coulées de laves basaltiques très fluides s'empilant les unes sur les autres sur de grandes distances. Le cas typique étant celui de ceux que l'on observe à Hawaï, tel le Mauna Loa.  Son sommet est entaillé de plusieurs caldeiras d'effondrement, un enchevêtrement de cinq caldeiras pour être précis, s'étendant sur 60 par 80 kilomètres.

Comparaison de la superficie du mont Olympe sur Mars avec celle de la France. Le volcan martien pourrait écraser toute la France. © Nasa

L’histoire du mont Olympe

L'étude de la géologie martienne et la datation des terrains en fonction de leur taux de cratérisation laissent penser qu'Olympus Mons a commencé à se former il y a plus de 3,8 milliards d'années, pendant la période de l'histoire martienne appelée le Noachien - premier éon martien qui aurait connu les conditions permettant l'existence de l'eau liquide à la surface de la planète. Le volcan était très probablement actif il y a encore 150 à 100 millions d'années. Il est même possible d'ailleurs qu'il ne soit pas encore éteint comme le suggèrent des coulées de lave qui sont peut-être âgées de deux millions d'années seulement.

Avant l'arrivée des sondes martiennes, les planétologues pensaient qu'il était un relief montagneux couvert de neige, c'est pourquoi l'astronome italien Giovanni Schiaparelli le baptisa Nix Olympica, c'est-à-dire les neiges de l'Olympe, lorsqu'il fit sa découverte au XIXe siècle. Il pensait être en présence de neiges éternelles. Mais on a compris depuis que le fort albédo de ce volcan était causé par les nuages orographiques qui se forment autour de son sommet (des nuages de glace de dioxyde de carbone mélangée à la poussière de la surface transportée par les vents martiens).

Le sommet d’Olympus Mons et ses cinq caldeiras imbriquées ; l’ensemble mesure 60 par 80 kilomètres. © Nasa

Pourquoi le mont Olympe est-il si grand ?

Pour expliquer le gigantisme de Olympus Mons, il y a deux raisons. La première est qu'il se trouve sur une planète moins massive que la Terre de sorte que les reliefs peuvent s'élever plus haut. Il existe en effet des lois concernant la physique des roches qui limitent la hauteur d'une montagne.

Mais la raison la plus importante est que même si on ne peut pas écarter l'hypothèse d'un début de tectonique des plaques sur Mars, il y a presque 4 milliards d'années, elle a disparu très vite de sorte que contrairement à ce qui s'est passé avec le point chaud à l'origine des îles Hawaï sur Terre, l'arrivée en surface des panaches mantelliques s'est toujours produite au même point, ou presque, alimentant donc un édifice volcanique fixe, devenu imposant au fil du temps.

Cela vous intéressera aussi