Planète

Panache mantellique

DéfinitionClassé sous :structure de la Terre , géologie , manteau terrestre
 
Schéma montrant le panache mantellique existant sous l'île de la Réunion. À certains endroits de notre planète, des roches très chaudes (mais solides) montent de la profondeur : c'est un « panache ». La vitesse est faible (environ 1 dm/an), mais le volume est grand (des dizaines de kilomètres cubes). Arrivée sous la partie très solide (la lithosphère), une partie de ces roches fond : le reste se refroidit un peu et redescend. Le liquide, plus léger, monte (c'est le magma) et s'accumule dans des réservoirs (les chambres magmatiques). © Philippe Mairine, Adaptation des programmes à l'océan Indien (APOI)

Un panache mantellique correspond à une remontée de roches anormalement chaudes dans le manteau terrestre.

Lien entre panache mantellique et point chaud

À proximité de la base de la lithosphère, ces roches entreraient partiellement en fusion (à la suite de la décompression engendrée par la remontée). Le magma ainsi formé, moins dense, pourrait alors remonter dans l'asthénosphère, puis traverser la croûte terrestre en des points donnés. Il participerait ainsi à la formation des points chauds qui se caractérisent par la présence de volcans isolés au milieu de plaques tectoniques (volcanisme intraplaque). Ce phénomène, qui est supposé être fixe, aurait notamment donné naissance à l'archipel d’Hawaï, aux îles Marquises et à l'île de la Société.

Pour certains, ces remontées serviraient à refroidir le noyau terrestre, puisqu'elles prennent naissance à son interface. Mais cela reste spéculatif, car aucune observation ne peut être réalisée à de telles profondeurs dans les entrailles de notre planète. Les théories expliquant la formation des panaches mantelliques sont controversées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi