Les premiers hommes pensaient que la TerreTerre était plate. Le "bout du monde" était imaginé sous la forme d'un précipice lointain ...

Puis, en 525 av JC, Phytagore proposa que la Terre est ronde, avant tout pour des raisons philosophiques. Un peu plus tard, lors des éclipses de Luneéclipses de Lune, les Grecs observèrent l'ombre de la Terre, projetée sur la Lune. La forme était effectivement circulaire.

Image du site Futura Sciences

Aristote ajouta d'autres arguments en faveur de la sphéricité (notamment le fait que la coque d'un navire disparaît de l'horizon avant son mât, pour un observateur immobile examinant l'éloignement du navire).

Par contre, la théorie de la rotation de la Terre sur elle-même ne fut acceptée unanimement que vers 1851, grâce à l'expérience du pendule de Foucault. Certes, auparavant, GaliléeGalilée et CopernicCopernic avaient déjà bel et bien suggéré la rotation terrestre (ainsi d'ailleurs que le Grec Héraclide, déjà en 350 av JC).

Image du site Futura Sciences

Certains effets sont dus à la rotation terrestre, comme les cyclonescyclones et le renflement équatorial. La vitessevitesse (à la surface terrestre) est maximale à l'équateuréquateur et nulle aux pôles. Newton avait déjà calculé que l'aplatissementaplatissement des pôles devrait être de l'ordre de 0,5 %.

En 1735, une expédition française au Pérou (en liaison avec une deuxième expédition en Laponie) confirmèrent expérimentalement cette différence de courbure (grâce à des mesures d'angles, au moyen de la trigonométrietrigonométrie).