Le standard européen de connexion haut-débit embarqué "SpaceWire" a été présentée aux entreprises de l'industrie spatiale japonaise lors de la conférence des industries aérospatiales nippo-britanniques qui se tenait le 30 mai à Tokyo.
Cela vous intéressera aussi

Cette technologie, commercialisée par STAR-Dundee, une "spin-out" de l'université de Dundee en Ecosse, est aujourd'hui principalement employée par l'ESAESA et la NASANASA, mais sera à l'avenir également mise en oeuvre pour des missions de la JAXAJAXA (Japan Aerospace Exploration Agency). En effet, une expérience "SpaceCube" est en cours de développement au Japon, afin de pouvoir tester au sol différents types de dispositifs répondant aux standards SpaceWire. Il est d'ores et déjà prévu que le microsatellitemicrosatellite SDS-1, qui sera lancé en passager auxiliaire avec GOSAT en 2008, embarquera SpaceCube2. Il vérifiera dans l'environnement spatial la conception d'une plateforme expérimentale basée sur la technologie SpaceWire.

L'orbiteur japonais MMO (Mercury Magnetospheric Orbiter) de la sonde mercurienne BepiColomboBepiColombo utilisera également cette technologie pour le traitement des données embarquées. De manière générale, le Japon étudie la possibilité d'introduire plus largement ces standards de réseau sur ses minisatellites scientifiques et en particulier sur le prochain satellite d'astronomie en rayon Xrayon X.

Par Rachel Cipriani