Reste que l'omniprésence d'objets fonctionnant sous un même système (iOSiOS, AndroidAndroid) peut inquiéter, notamment pour des questions de vie privée. Plusieurs projets sont nés pour être entièrement libres, en exploitant la part Open Source des systèmes en place.

Face à l’omniprésence d’Android et iOS, se développent des systèmes libres comme Boot2Gecko, Tizen ou Bada. © Geralt - Domaine public

Face à l’omniprésence d’Android et iOS, se développent des systèmes libres comme Boot2Gecko, Tizen ou Bada. © Geralt - Domaine public

Le code sourcecode source d'Android a ainsi donné naissance à des systèmes visant l'ouverture complète.

Le dérivé Replicant a pour but de fournir une version d'Android standard, sans le moindre élément propriétaire. C'est-à-dire qu'aucune applicationapplication Google n'est incluse et que les pilotes assurant la compatibilitécompatibilité avec le matériel, normalement propriétaires, sont entièrement réécrits et mis à disposition du public.

Boot2Gecko, Tizen, Bada... La course au système libre 

De son côté, Boot2Gecko, également fondé sur LinuxLinux, est développé par Mozilla, l'éditeur du navigateurnavigateur Web Firefox. L'objectif de la fondation est d'offrir une alternative entièrement tournée vers le WebWeb, la plateforme considérée comme la plus ouverte et surtout la plus neutre, cela en évitant au mieux de tracer les comportements de l'utilisateur. S'il réussit, ce système compatible avec certains smartphonessmartphones Android (dont le Samsung Galaxy S2) pourrait bien être utilisé pour d'autres objets que le téléphone ou la tablettetablette.

Un dernier système libre est en développement depuis quelques années. Tizen est le fruit du travail commun de plusieurs sociétés. Initialement connu sous le nom MeeGo, le système était maintenu par la fondation Linux, IntelIntel et Nokia, qui l'a abandonné au profit de son propre dérivé. Tout comme Boot2Gecko, il utilise le HTML5 pour l'interface et ses APIAPI et devrait débuter commercialement au second trimestre 2012.

Le sud-coréen Samsung travaille également à contribuer à Tizen via le code source de son système développé en interne, Bada, qu'il compte fusionner avec l'OS libre. L'avenir de ce système dépendra avant tout de son innovation, de ses applications et surtout des modèles le supportant, pour faire face aux géants iOS et Android qui semblent aujourd'hui indétrônables.