Tech

Apple dévoile les iPhone 5S et 5C

ActualitéClassé sous :technologie , smartphone , iPhone 5S

Confirmant les nombreuses fuites de ces derniers mois, Apple a présenté hier deux nouveaux iPhone 5S et 5C. Le premier est une évolution du modèle existant qui introduit un tout nouveau processeur 64 bits et un lecteur d'empreintes digitales. Le second est une version colorée de l'iPhone 5 avec coque en polycarbonate. Réactions mitigées des observateurs qui attendaient plus de nouveautés et un tarif bon marché. Apple s'est-il contenté « d'assurer » ou sait-il toujours innover ? Éléments de réponse...

Même si l’adoption d’un capteur d’empreintes digitales pour l’iPhone 5S avait été largement éventée, Apple a démontré son savoir-faire pour le fondre dans le design de son smartphone sans l’altérer. © Apple

Apple a bel et bien sorti deux iPhonesde son chapeau lors la conférence de presse organisée hier soir en Californie. L'iPhone 5S est le successeur de l'actuel iPhone 5. Quant à l'iPhone 5C, un modèle inédit doté d'une coque en polycarbonate, tout le microcosme high-tech l'attendait comme un iPhone low-cost avec lequel Apple s'attaquerait enfin au segment d'entrée de gamme. Car la firme à la pomme, qui a toujours cultivé une image et des tarifs haut de gamme, n'a pas réussi à percer dans les pays émergents (Chine et Inde notamment) qui sont pourtant présentés comme les nouveaux foyers de croissance pour le marché des smartphones à bas coût. Et c'est actuellement Android (75,3 % de parts de marché, selon IDC) qui en profite le mieux grâce à des modèles vendus à moins de 200 dollars.

La réponse d'Apple était très attendue. C'est donc l'iPhone 5C : en fait, un iPhone 5 dont les composants trouvent place dans un châssis en acier faisant office d'antenne, et un boîtier en polycarbonate décliné en cinq couleurs (bleu, vert, rose, jaune et blanc). Au menu, un écran 4 pouces qualité Retina affichant 1.136 x 640 pixels pour une densité de 326 points par pouce, un System on a Chip A6 et un capteur photo 8 mégapixels, comme pour l'iPhone 5. La caméra frontale a évolué avec un capteur 1,2 mégapixel rétroéclairé dont les pixels sont plus grands (1,9 micron). L'iPhone 5C est compatible avec les réseaux 4G/LTE et il tourne sur la dernière version de l'OS mobile Apple, iOS 7.

Apple n’a finalement pas cédé à l’appel du low-cost. L’iPhone 5C reprend la configuration de l’iPhone 5 dans une coque en polycarbonate et un éventail de cinq couleurs. Il se positionne comme un intermédiaire entre l’iPhone 4S et l’iPhone 5S. © Apple

L’iPhone 5C n’est pas low-cost

Mais contre toute attente, ce nouveau smartphone n'est pas bon marché, en tout cas pas si on l'achète sans abonnement. Compter 599 euros pour la version 16 Go, et 699 euros pour le modèle 32 Go. Aux États-Unis, Apple a indiqué que l'iPhone 5C coûtera de 99 à 199 dollars (entre 75 et 150 euros au cours actuel) avec un forfait mobile de deux ans. Or, il se trouve que dans les pays émergents d'Asie, d'Afrique ou encore en Inde, les consommateurs n'ont pas les moyens de financer des forfaits mensuels et optent pour les formules prépayées en achetant des terminaux nus.

Si l'iPhone 5C ne répond pas à cette demande, c'est finalement l'iPhone 4S qui pourrait jouer ce rôle. Ce modèle qui reste au catalogue est proposé à 399 euros hors abonnement (version 8 Go de stockage) ce qui en fait officiellement l'iPhone d'entrée de gamme. Les consommateurs accepteront-ils de débourser près de 400 euros pour un smartphone sorti il y a deux ans, sachant que pour ce prix ils pourront s'offrir des modèles dernier cri sous Android ? À voir... Mais pour Gene Munster, analyste du cabinet Piper Jaffray, Apple finira par « réaliser que le marché d'entrée de gamme est important et trouvera le moyen de proposer un iPhone à moins de 300 dollars d'ici un à deux ans ».

L’architecture PC dans un smartphone

Si Apple était attendu sur le thème du prix, il l'était également sur celui de l'innovation. Un défi assigné à l'iPhone 5S, qualifié par ses concepteurs de « smartphone le plus avant-gardiste du monde ». Pas de changement du côté du design, si ce n'est l'introduction de deux nouvelles couleurs, or et gris sidéral. L'écran 4 pouces Retina est le même que celui de l'iPhone 5C. Les principales nouveautés techniques concernent un nouveau processeur A7 basé sur une architecture 64 bits, un capteur photo plus performant et un lecteur d'empreintes digitales intégré dans le bouton d'accueil.

Avec la nouvelle puce A7, Apple est le premier constructeur à introduire l'architecture 64 bits dans un smartphone et promet des performances doublées par rapport au processeur A6. Le principal avantage du 64 bits est qu'il peut gérer une plus grande quantité de mémoire vive. Concrètement, les applications gourmandes en ressources comme les jeux vidéo, le traitement d'image ou l'exécution multitâche seront plus fluides. L'iOS 7 a donc été optimisé pour exploiter la puce A7. Mais il faudra aussi que les développeurs mettent à jour leurs applications existantes pour que les consommateurs commencent à vraiment profiter de ce saut technologique...

Apple anticipe dans le domaine de l'ultra HD

Apple a en tout cas repris une longueur d'avance sur la concurrence dans ce domaine et anticipe l'arrivée de nouvelles technologies, comme l'ultra HD par exemple. Au processeur A7, Apple associe le « coprocesseur de mouvement » M7. Ce circuit analyse en permanence les données de l'accéléromètre, de la boussole et du gyroscope afin de déterminer si l'utilisateur est immobile, marche, court ou conduit. Apple met à disposition des développeurs une nouvelle API qui leur permettra d'exploiter ces informations pour que leurs applications s'adaptent en conséquence. Cela ouvre notamment la voie à de nombreuses applications dédiées aux activités sportives et de fitness.

Si le capteur photo de l'iPhone 5S est toujours un 8 mégapixels, il est équipé d'une ouverture f/2.2 plus large et sa surface est 15 % plus grande, avec des pixels de 1,5 micron. Apple annonce une sensibilité à la lumière augmentée de 33 %. Le capteur est associé à un nouveau flash à double Led, l'une de couleur blanche froide, l'autre de couleur ambrée chaude. Baptisé TrueTone, ce système ajuste automatiquement la couleur et l'intensité en jouant sur plus de 1.000 combinaisons. L'appareil photo dispose également d'un mode rafale (10 images par seconde) et d'une fonction vidéo pour faire des ralentis à 120 images par seconde. Ces améliorations s'accompagnent d'une nouvelle version de l'application photo disponible avec iOS7. Apple a donc choisi de ne pas céder à la course aux mégapixels en perfectionnant sa technologie pour donner la réplique aux Galaxy S4 Zoom, Sony Xperia Z1 et Nokia Lumia 1020.

L’iPhone 5S conserve le design de l’iPhone 5, mais adopte deux nouvelles couleurs, or et gris sidéral. © Apple

Un beau travail d’ingénierie pour les nouveaux iPhones

En revanche, la firme à la pomme est la première à adopter un système biométrique. Il s'agit d'un lecteur d'empreintes digitales logé dans le bouton d'accueil. Apple démontre là tout son savoir-faire en matière d'ingénierie, avec un gros travail sur l'intégration du capteur caché derrière un verre saphir qui affleure à la surface. La détection du doigt se fait grâce à l'anneau en acier qui encercle le bouton. Le capteur Touch ID détecte n'importe quel doigt de la main, quelle que soit sa position. Il permet non seulement de déverrouiller l'accès à l'iPhone mais également de valider des achats sur iTunes, l'App Store et l'iBookstore. Les développeurs auront ultérieurement accès à cette fonction pour intégrer le paiement par reconnaissance des empreintes digitales. Anticipant toute question relative à la gestion des données biométriques, Apple souligne que « les données d'empreintes digitales sont chiffrées et stockées de façon sécurisée dans l'enclave sécurisée de la puce A7 équipant l'iPhone 5S. Elles ne sont jamais stockées sur les serveurs d'Apple ni sauvegardées sur iCloud ».

Mais comme toujours avec Apple, l'attente était immense et ces annonces ont laissé les observateurs sur leur faim. Pourtant, même si le géant américain donne l'impression de réciter ses gammes, l'innovation est tout de même au rendez-vous et l'iPhone a toujours de quoi se différencier de la concurrence pour rester l'un des smartphones les plus populaires.

À partir du 20 septembre l'iPhone 5S sera disponible en France sans abonnement de 699 euros (16 Go) à 899 euros (64 Go), et l'iPhone 5C sera commercialisé, mais les clients pourront le précommander à compter du 13 septembre. Gene Munster prédit qu'Apple pourrait écouler entre cinq et six millions d'iPhones 5S et 5C lors du premier weekend de lancement (cinq millions d'iPhones 5 vendus l'année dernière sur la même période), et huit à neuf millions entre le 20 septembre et la fin du mois.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi