Tech

iOS d'Apple, un système d'exploitation maîtrisé

Dossier - Smartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
DossierClassé sous :télécoms , smartphone , Apple

-

Le marché des smartphones se développe autour de systèmes d'exploitation en perpétuelle concurrence. Android, iOS, Windows Phone 7 ou Blackberry OS, chacun veut sa part du gâteau.

  
DossiersSmartphones : la guerre des systèmes d’exploitation mobiles
 

iOS pour Apple, Android pour Google. Plus que la part commerciale, c'est bien par les différences techniques que les utilisateurs expérimentés choisissent la plateforme pour leur téléphone. Ces deux OS représentent les trois quarts du marché des smartphones dans le monde, ils ont été créés selon deux philosophies opposées, qui impactent directement leur fonctionnement.

iOS d'Apple. © Jeshoots - Domaine public
Le développement et le test d’applications pour iOS passent par un équipement précis, dont un Mac et le logiciel de programmation Xcode, adapté par Apple à la création pour son système mobile. © Aristocrat

Quand iOS se concentre sur la performance et l'apparence des applications, Android (à voir sur la page suivante) est lui taillé pour la personnalisation et l'utilisation des langages déjà populaires pour les applications mobiles. Si Apple garde jalousement les secrets de fabrication et la connaissance des rouages du système, Google ouvre les portes de sa plateforme à l'ensemble des développeurs, en conservant le contrôle sur le matériel par ses applications propriétaires. Ces philosophies affectent autant le logiciel lui-même que les applications et la relation des constructeurs aux consommateurs.

iOS, le contrôle d'Apple

iOS, le système d'exploitation des iDevices, a été développé par Apple sur les bases de son système pour ordinateurs, Mac OS. Il est conçu pour les processeurs propriétaires Apple Ax, construit à partir de l'architecture Cortex d'ARM, qu'Apple modifie et intègre à sa propre plateforme. Grâce à cette maîtrise complète du matériel, Apple lie directement les évolutions de ses appareils à son logiciel. Si le matériel est modifié, l'entreprise est censée savoir exactement comment en tirer parti en optimisant iOS ou en créant une fonction adaptée.

À chaque nouvel iPhone ou iPad est attribuée une évolution du système d'exploitation, à savoir une version mineure ou majeure. Ce principe de progression contrôlée peut tout de même amener à des restrictions artificielles pour souligner les avancées matérielles. Ainsi, l'assistant vocal Siri réservé à l'iPhone 4S peut fonctionner sans problème sur certaines des générations précédentes du téléphone, au prix de quelques modifications de la part de l'utilisateur.

Objectif : sécurité et performance

L'objectif est la sécurité, la stabilité et l'impression de performances. Ainsi, la gestion des applications est unique. Si un utilisateur utilise plusieurs applications, seule celle affichée fonctionne directement, les autres étant simplement mises en pause, à part pour des tâches précises, comme un téléchargement ou la lecture d'une chanson. Aussi, iOS gère le processeur et la mémoire pour maintenir une interface fluide en toutes circonstances, quitte à ralentir l'application si besoin.

Le code source d'iOS est uniquement maintenu par Apple et surtout « fermé », donc non diffusé au grand public. Seul le système compilé (prêt à être installé) est fourni au public et aucun logiciel fourni avec un iPhone n'est supprimable ou modifiable en profondeur. S'ils peuvent être paramétrés pour correspondre aux besoins de l'utilisateur, il est impossible de le remplacer ou de lui appliquer une modification majeure, à moins de bidouiller le système et perdre sa garantie.