Sciences

Janvier : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site

Du ciel, un astéroïde est tombé sur Terre, discrètement, mais il a été vu avant de tomber. Le Soleil, lui, nous a offert le spectacle d'une superbe éruption et s'est révélé un bon allié pour soigner hypertension. Ce sont les médecins qui le disent, affirmant également qu'il faut se méfier du vélo en ville. Pour les sciences, 2014 commence bien.

L'invraisemblable projet Mars One d'une installation définitive de volontaires sur la planète Mars se poursuit. Les candidats se bousculent : un millier d'entre eux viennent d'être sélectionnés, dont 22 Français.

 

On ne compte plus les avantages associés à la consommation de thé vert. Dans une nouvelle étude, des chercheurs dévoilent les secrets de cette boisson. Cette découverte pourrait conduire à la mise au point de nouvelles thérapies médicamenteuses.

 

En étudiant la répartition et les spectres de plus d'un million de galaxies sur une portion de l'hémisphère nord de la sphère céleste, des membres du Sloan Digital Sky Survey (SDSS) ont fait considérablement progresser la précision de l'échelle des distances dans l'univers observable. En atteignant une précision de l'ordre de 1 % pour certains paramètres cosmologiques, ils ont posé de nouvelles bornes sur la nature de l'énergie noire et la courbure totale de l'espace.

 

Se rendre au travail à vélo est certes un acte écologique, mais il a malheureusement un coût sanitaire élevé dans les villes fortement embouteillées. Puisqu'ils réalisent des inspirations plus importantes, les cyclistes absorbent bien plus de gaz d'échappement et de particules fines que les piétons. Or, cette pollution affecte le cœur et les poumons.

 

Le champ magnétique du Soleil ne s'est pas encore inversé, mais cela ne devrait plus tarder. On sait que ces inversions, sans danger, se produisent tous les 11 ans à l'occasion du maximum d'un cycle des taches solaires. On observe d'ailleurs en ce moment sur notre étoile une tache de la taille de la Terre.

 

Il faut parfois peu de choses pour améliorer sa santé. Selon une étude récente, s'exposer au soleil permettrait de réduire les risques d'hypertension, et par conséquent de diminuer la menace d'une maladie cardiovasculaire. Attention cependant aux expositions trop intenses qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé.

 

L'année 2014 a commencé avec un bel astéroïde qui a brièvement illuminé un coin de ciel avant de disparaître au-dessus de l'Atlantique. Plutôt discret, mesurant moins de quatre mètres, 2014 AA s'est approché de la Terre pendant le réveillon du Nouvel An. Mais le premier janvier, à une heure du matin, un astronome veillait... Détecté avant la collision, l'astéroïde 2014 AA a pénétré dans l'atmosphère terrestre le 2 janvier et s'est désintégré au-dessus de l'Atlantique. Sa trajectoire a pu être précisément déterminée. Regardez ce qu'aurait vu un passager de ce petit corps céleste avant de s'enfoncer dans notre atmosphère.

 

C'est dans les failles verticales, communes dans les rifts, que l'on a le plus de chance d'observer un phénomène lumineux tout à fait étrange. Lorsqu'un tremblement de terre se produit, la contrainte exercée sur les roches génère un champ électrique dont les charges interagissent avec l'atmosphère.

 

Des scientifiques suédois viennent de démontrer les méfaits d'une nuit blanche sur le cerveau. C'est un peu trop tard pour le Nouvel An 2014, mais cela devrait inciter les fêtards à se coucher plus tôt dans le futur.

 

L'une des plus grosses taches sombres de l'actuel cycle d'activité du Soleil, AR 1944, est visible depuis les premiers jours de 2014. Longue de 200.000 kilomètres, elle a été le théâtre d'une violente éruption le 7 janvier. Une partie des particules solaires éjectées déferlent en ce moment sur la magnétosphère terrestre et provoquent des aurores observables aux hautes latitudes.

 

Stephen Hawking avait déjà fait sensation il y a 40 ans en annonçant que les trous noirs ne piégeaient pas de l'énergie pour toujours et qu'ils pouvaient s'évaporer. Il s'agissait d'une conséquence des lois de la mécanique quantique. Il jette à nouveau le trouble en suggérant que les trous noirs n'existent pas. Mais est-ce vraiment ce qu'il affirme ? L'information ayant suscité des réactions et des affirmations parfois fantaisistes, la réponse mérite une analyse fine...

 

Un comportement animal inédit a été observé en Afrique du Sud. Des poissons-tigres africains, qui vivent en eau douce, ont été filmés tandis qu'ils capturaient des hirondelles en vol ! Cette espèce est donc avivore, et consciente que la lumière est réfractée lorsqu'elle change de milieu. 

 

Confier sa vie à des feuilles de papier simplement serrées les unes contre les autres : c'est ce que réalise un homme en s'élançant dans le vide du haut d'une grue. Il n'est pas fou, il vient nous parler de la force de frottement. Car tout s'explique.

 

Derrière son traîneau et ses dix chiens, Nicolas Vanier est passé de la taïga à la steppe. Naviguant vers l'ouest sur les pistes forestières et les rivières gelées, il s'apprête à passer la frontière mongole. Futura-Sciences, qui suit l'expédition, a brièvement interrompu son périple de 6.000 km entre Sibérie et Mandchourie pour que l'aventurier nous raconte.

 

Après un voyage de près de dix ans, marqué par quatre assistances gravitationnelles et le survol de deux astéroïdes, la sonde Rosetta sort de son hibernation. Elle entame la dernière partie de son voyage à destination de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Vincent Guillaud, qui travaille à Airbus Defence & Space, la société qui a construit Rosetta, nous explique ce qui fait l'originalité de ce satellite.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le buzz du mois : Mars One, mille candidats à l’hypothétique voyage sans retour. On voit ici des unités de vie du projet Mars One, installées par des missions robotisées. C'est là que veulent vivre les candidats à cette exploration humaine. © Mars One