Le buzz du mois : transformer le capot avant de la voiture en surface adhésive. C'est la dernière idée de Google pour tenter de limiter les blessures que pourrait subir un piéton en cas de collision. © Christopher Dodge, Shutterstock

Sciences

Mai : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site

Si les piétons percutés par une voiture restaient collés sur le capot, leurs blessures seraient moins graves. Google veut aller jusqu'au bout de cette curieuse hypothèse pour rendre moins dangereuses ses futures voitures autonomes. S'ils délaissent ces automobiles, les passagers de demain pourront filer à grande vitesse dans l'Hyperloop, qui vient de réussir son premier test. Ou passeront-ils par des univers parallèles pour visiter les milliers d'exolpanètes repérées par le satellite Kepler ? Qu'en aurait pensé André Brahic ?

Une voiture autonome ne sera jamais totalement infaillible. Conscient de cela, Google réfléchit à des solutions pour protéger les piétons en cas de collisions. Après les airbags extérieurs, le géant californien a imaginé un capot moteur recouvert d'un papier hautement adhésif. En cas de choc, la victime resterait littéralement scotchée au lieu de rebondir et de subir plusieurs impacts.

 

La mécanique quantique nous apprend que les photons - ces grains de lumière - sont des bosons, c'est-à-dire des particules avec un spin entier, contrairement aux grains de matière que sont électrons, quarks et neutrinos (il s'agit quant à eux de fermions avec un spin demi-entier). Pourtant, comme viennent de le montrer des chercheurs, dans certaines situations, les photons peuvent posséder également un moment cinétique demi-entier... toujours selon les lois de la physique quantique.

 

Une vaste étude australienne montre que l'usage accru du téléphone portable au cours des dernières décennies ne s'est pas accompagné d'une augmentation de la fréquence du cancer du cerveau. Cependant, l'influence des ondes électromagnétiques sur la santé reste un sujet controversé, où la prudence est de mise.

 

SDO a filmé un trou coronal béant dans un hémisphère du Soleil. De cette région plus sombre, car moins dense, s'est envolé un vent solaire trois fois plus rapide.

 

Hyperloop One, l'une des sociétés impliquées dans le projet de création du train à vitesse subsonique, a réalisé une démonstration publique de son système de propulsion. Un traîneau a été lancé à 185 km/h sur une distance de 450 mètres, validant une première étape technique cruciale. Un prototype de taille réelle doit être testé d'ici la fin de l'année et, selon ses concepteurs, cet Hyperloop pourra transporter des passagers dès 2021.

 

Sur Titan, la sonde Cassini fait de l'océanographie. En scrutant au radar les profondeurs d'une mer d'hydrocarbures, elle en a déterminé la nature - du méthane, et non de l'éthane, comme on l'a longtemps cru -, mesuré la profondeur - plus grande que prévu - et analysé les sédiments, faits de matière organique. Et sur la côte, les terrains sont curieusement « humides » (humides au sens de Titan, bien sûr).

 

Une étude statistique des 4.302 exoplanètes candidates du catalogue de juillet 2015 de Kepler vient de faire exploser les compteurs : en une seule fois, 1.284 planètes sont ajoutées aux quelque 2.125 déjà connues et confirmées, ce qui fait un total de 3.409 mondes débusqués dans la Galaxie en 20 ans. Dans ce lot exceptionnel annoncé par la Nasa, neuf sont considérées comme potentiellement habitables (ce qui fait un total de 21 sur les 3.409).

 

Au tout début d'une campagne en cours dans les profondeurs de l'océan Pacifique, des chercheurs américains ont filmé, à l'aide d'un engin télécommandé, une magnifique hydroméduse, dont l'espèce n'avait jamais été décrite.

 

De 13 h 12 à 20 h 40 (en heure de France métropolitaine), Mercure se montrera devant le Soleil, lors d'un passage qui durera 7 heures. Il faudra bien cela pour observer ce transit en Métropole, où la météo n'offrira que des éclaircies. Pour bien en profiter, la petite planète ne se manifestant que comme un minuscule point noir sur le disque solaire, il faut savoir prendre des précautions. L'idéal est de se confier aux astronomes amateurs, mobilisés pour l'occasion. Aujourd'hui, il y aura des télescopes au bord des routes, sur la place du marché ou sur les parkings de centres commerciaux...

 

Un processeur quantique d'IBM de 5 qubits est accessible depuis un ordinateur ou un terminal mobile via une plateforme de cloud computing. Les testeurs disposent d'une interface intuitive pour créer facilement des algorithmes et les faire tourner sur la puce. IBM entend ainsi démystifier l'image de complexité qui colle à l'informatique quantique et susciter l'intérêt auprès de la communauté scientifique et enseignante.

 

Long de 6.600 kilomètres, le câble Internet sous-marin Marea voulu par Microsoft et Facebook aura une capacité de 160 téraoctets par seconde. Destiné en premier lieu aux services en ligne des deux géants, il reliera les États-Unis à l'Europe du Sud via l'Espagne. Marea devrait être opérationnel à l'automne 2017.

 

En ce 26 mai, journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau, voici quelques conseils pour se protéger et profiter en toute tranquillité des rayons du soleil. Découvrez aussi comment l'e-santé a pu apporter une aide intéressante dans ce domaine grâce aux applications mobiles.

 

L'histoire ressemble à un scénario hollywoodien à la Steven Spielberg, inspiré par la série Les Mystérieuses cités d'or. Le Journal de Montréal révèle qu'un jeune Québécois de 15 ans aurait découvert que les Mayas installaient leurs cités en suivant le dessin de leurs constellations. La preuve : cette drôle d'hypothèse aurait permis de débusquer une nouvelle cité. Une belle idée mais dont on attend la confirmation...

 

André Brahic était Professeur à l'université de Paris-VII Denis Diderot et Directeur de l'équipe universitaire « Gamma-Gravitation » au Commissariat à l'énergie atomique (CEA Saclay), mais il était surtout une figure passionnée et passionnante de la vulgarisation scientifique, bien connue du grand public. Il avait d'ailleurs reçu le prix Carl-Sagan 2000 aux États-Unis et le prix Jean-Perrin 2006 pour cette raison. Pour ses collègues, il était le codécouvreur des anneaux de Neptune et une figure importante des missions Voyager et Cassini. Le cancer vient de l'empêcher définitivement de continuer à explorer les anneaux de Saturne.

 

Selon certains physiciens, un univers parallèle autoriserait certaines particules à sortir de notre univers pour y rentrer à nouveau. Des neutrons pourraient ainsi jouer les passe-murailles. L'idée a été testée avec le réacteur nucléaire de l'institut Laue Langevin à Grenoble.

 

Cela vous intéressera aussi