Sciences

Juin : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site

Le mois du printemps a frémi sous les buzz, par exemple avec le déclenchement des hostilités footballistiques planétaires, au sein desquelles la science a son mot à dire. Les astronomes, jamais en reste, nous présentaient une énorme planète rocheuse et un monde habitable près de chez nous. Et à propos de notre monde, la découverte stupéfiante de sortes d'animaux vieux de 2 milliards d'années remet en cause l'histoire de la vie sur Terre.

La flottille de satellites européens Swarm chargée de mesurer les fluctuations du champ magnétique terrestre a constaté, avec force précision, une intensité moindre dans toute la moitié ouest du globe et un renforcement au niveau de l'océan Indien. La dérive du pôle Nord magnétique vers la Sibérie, quant à elle, se confirme de même que l'affaiblissement global.

 

Au vingt-troisième siècle, Spock, Kirk et Mac Coy voyagent dans l'espace à bord de l'USS Enterprise grâce à une distorsion de l'espace-temps qui leur permet de dépasser la vitesse de la lumière. Le concept n'est pas farfelu et a même été théorisé. Un scientifique travaillant pour la Nasa, Harold White, se taille un joli succès avec une prétendue étude sur la question et surtout de magnifiques illustrations de Mark Rademaker. Tout cela n'est pas très sérieux et vaut un décryptage en deux épisodes. Voici le premier, pour le plaisir des yeux...

 

Envoyer des Hommes fouler le sol de Mars restera un rêve durant de nombreuses décennies si le programme martien de la Nasa reste en l'état. C'est la conclusion du dernier rapport du Conseil national de la recherche des États-Unis, pour qui la stratégie de l'agence spatiale pour envoyer des humains sur Mars en 2035 est vouée à l'échec.

 

Deux chercheurs canadiens ont analysé les résultats des qualifications à la Coupe du monde de foot entre 1998 et 2010. D'après eux, le processus ne permet pas forcément de qualifier les 32 meilleures équipes au monde.

 

Voilà près de dix ans qu'Ostendo Technologies, une entreprise états-unienne, planche sur une technologie de projection holographique suffisamment miniaturisée pour être incorporée dans des smartphones. Nommée Quantum Photonic Imager, elle associe un processeur de traitement d'image à une plaque de silicium parcourue de micro-Led, le tout piloté par un algorithme. Les premiers terminaux mobiles équipés de cette technologie devraient arriver l'année prochaine.

 

Les traces d'une étonnante biodiversité, avec des êtres multicellulaires, datant de 2,1 milliards d'années et repérées au Gabon en 2008, viennent d'être confirmées. La poursuite de l'étude lève le voile sur un écosystème marin complexe, composé d'organismes micro et macroscopiques de formes et de tailles extrêmement variées. Ce biota aurait proliféré durant le premier pic d'oxygène atmosphérique avant de disparaître.

 

Dans le secret de leur laboratoire de recherche et développement, les ingénieurs d'HP travaillent sur une nouvelle architecture d'ordinateur qui proposera un système d'exploitation inédit, une mémoire d'un nouveau genre et des interconnexions photoniques ultrarapides. Baptisé The Machine, le projet pourrait voir le jour avant la fin de la décennie.

 

Le bestiaire des exoplanètes compte un nouveau membre. On connaissait les superterres, ces planètes jusqu'à dix fois plus massives que la Terre. Aujourd'hui, on découvre l'existence d'une planète rocheuse 17 fois plus lourde que la nôtre ! Nous ne sommes donc plus à une surprise près.

 

Avec le chien et le cochon, la poule fait partie des espèces animales qui n'ont plus quitté le destin de l'Homme depuis le Néolithique, après qu'il a découvert ses qualités de chair et de ponte. Ses capacités de reproduction et d'adaptation à des régimes alimentaires et à des environnements variés expliquent aussi pourquoi on retrouve de nos jours cette volaille sur tous les continents.

 

Un différend vient de naître entre l'équipe de France de football et le Bayern Munich à propos des soins donnés à Franck Ribéry. Le médecin allemand utilise de l'Actovegin, un médicament contre l'AVC. Mais quelle son action ?

 

Des fourchettes, des brosses à dents ou simplement des morceaux de plastique mélangés à de la roche et à d'autres débris naturels, voilà ce sur quoi sont tombés la géologue Patrician Corcoran de l'université canadienne de Western Ontario et son équipe, lors d'une expédition scientifique à Hawaï. L'association durable des matières donne naissance à un nouveau type de pierre qui pourrait perdurer au fil des temps géologiques.

 

Des chercheurs états-uniens, en collaboration avec des confrères chinois, viennent de mettre en évidence la biologie d'un vieil adage : dormir bien pour apprendre bien. Ils ont observé, chez la souris, que le sommeil favorise la formation et le maintien de connexions entre neurones, clés de la mémoire.

 

Sur la voie antique Senlis-Beauvais, les archéologues de l'Inrap (Institut de recherches archéologiques préventives) ont mis au jour les vestiges d'un superbe sanctuaire de la Gaulle romaine, riche d'une statuaire sans équivalent pour cette époque. Quelle était donc la fonction de ce grand site du IIe après J. C. ?

 

Une équipe d'astronomes a annoncé la découverte de deux exoplanètes autour d'une étoile âgée de 11,5 milliards d'années, soit plus du double du Soleil. Proche du Système solaire, la naine rouge Kapteyn serait vraisemblablement issue d'une galaxie naine désagrégée depuis longtemps. Potentiellement habitable, la superterre Kapteyn b, quant à elle, est désormais considérée comme la plus ancienne planète connue ! Si les conditions sont réunies, on peut imaginer que la vie a eu tout le temps de s'y développer...

 

Eugene Goostman est un adolescent ukrainien de 13 ans... C'est du moins ce qu'ont cru des personnes discutant en ligne quelques minutes avec lui. Il n'est en réalité qu'un programme d'ordinateur. Organisée dans les locaux de la célèbre Royal Society britannique par l'University of Reading, l'expérience a été présentée comme le premier test de Turing passé de façon convaincante par un chatbot. Il semble que cette affirmation soit très exagérée.

 

Le buzz du mois : l'affaiblissement du champ magnétique terrestre se confirme. Variations du champ magnétique terrestre mesurées par la flottille de satellites Swarm (Esa) entre janvier et juin 2014. Les taches rouges soulignent les régions où les signaux sont les plus forts, en l’occurrence l’océan Indien, tandis que le bleu marque les parties les plus faibles (moitié ouest du globe terrestre). © Esa, DTU Space