Cela vous intéressera aussi

Le mot numérique a été officiellement retenu par la Commission d'enrichissement de la langue française pour se substituer officiellement à digital. Il vient du latin numerus qui signifie le nombre. Il s'agit d'un langage issu de systèmes binairessystèmes binaires (groupes zéro et un). Il renvoie à la révolution numérique qui s'est accélérée au tournant du XXIe siècle.

La révolution numérique, un évènement comparable à la découverte de l’imprimerie

La révolution numérique est un phénomène d'ampleur comparable à la découverte de l’imprimerie par Gutenberg au XVe siècle ou à la révolution industrielle de la fin du XVIIIe siècle. On peut la dater de l'invention du modèle par le mathématicien britannique Alan TuringAlan Turing en 1936. Le Colossus (premier calculateur électronique fondé sur le système binaire), créé en 1943 dans la banlieue de Londres, en est le fruit direct. On peut résumer en quelques dates la révolution numérique :

  • 1971 : invention du microprocesseurmicroprocesseur et envoi du premier courriel électronique ;
  • 1981 : le premier ordinateur personnel apparaît dans les foyers ;
  • 1983 : commercialisation du premier téléphone mobile par Motorola ;
  • la révolution numérique s'accélère à partir des années 1990 par la démocratisation des inventions conçues précédemment (smartphone, ordinateur personnel, courriels, InternetInternet, etc.).

L’usage du numérique s’est considérablement banalisé 

Quelque 4,54 milliards et 5,19 milliards de personnes dans le monde utilisent respectivement Internet et les téléphones portables. 49 % de la population mondiale fait appel aux réseaux sociaux (3,8 milliards de personnes), 99 % par le biais d'un mobile. En dehors des spams, 293 milliards de courriels sont envoyés quotidiennement dans le monde. La France n'est nullement en retard : 83 % de sa population est connectée à Internet, 84 % possède un smartphone.

Le numérique touche tous les aspects de la vie sociale. © mrmohock, Adobe Stock
Le numérique touche tous les aspects de la vie sociale. © mrmohock, Adobe Stock

À quoi sert l’informatique ? 

Les usages du numérique sont comparables à ceux de l'imprimerie en 1914 : aucun aspect de l'activité économique, sociale, culturelle, stratégique ou politique ne leur échappe, et l'on observe le même type de fracture entre les pays qui en ont démocratisé les usages et ceux qui peinent à les rattraper.

  • Toute la vie sociale est inondée par le numérique 

En retenant l'exemple de la France, plus de la moitié de sa population lit la presse en version numérique, 60 % de ses entreprises sont passées au Big DataBig Data, 400.000 étudiants et salariés se forment par le biais des MoocMooc, et le numérique représente 5,5 % du PIBPIB. L'État et les collectivités locales ont donné l'exemple puisque la France constitue la première place européenne pour l'e-administration. La contestation politique et sociale fait appel aux réseaux numériques.

  • La fracture numérique illustre les retards de développement 

La fracture numérique désigne les inégalités d'accès à Internet et aux technologies de l’informatique. Elle touche les zones rurales et les pays pauvres : à peine 28 % de la population africaine est connectée à Internet. On parle d'illettrisme électronique ou d'illectronisme.

Comment fonctionne le numérique ? 

La banalisation des objets numériques dans les sociétés s'appuie sur la diffusiondiffusion du World Wide Web (Web), des réseaux de télécommunication et la miniaturisation des ordinateurs. Le développement des réseaux est au cœur de cette révolution.

  • Internet et le World Wide Web au cœur des réseaux numériques 

Le Web est le système hypertexte qui fonctionne grâce à Internet, réseau informatique mondial fondé sur la commutation de paquetscommutation de paquets. Les protocoles de transferts de données sont les langages qui permettent à l'information de circuler dans l'airair, grâce à des fibres optiques et des câbles métalliques.

  • Les appareils numériques 

Le modèle de Turing est à l'origine de la révolution matérielle du numérique qui se manifeste sous la forme d'ordinateurs, de smartphones, de tablettestablettes, etc.