Sciences

Août : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site

Du plus loin au plus près : l'univers ne sera pas détruit ; un anneau géant de sursauts gamma intrigue les astronomes ; une « superterre » tourne non loin du Système solaire ; une planète géante s'est promenée dans la ceinture de Kuiper ; sur Mars, Curiosity roule sur un sol presque humide ; sur Terre, les humains sont tout près des relations sexuelles avec des robots et les grands singes pourraient presque parler.

Selon un communiqué de l'ESO, des scientifiques ont donné une mesure très précise de ce qui semble être « la mort thermique de l'univers ». En effet, la luminosité des galaxies baisse inexorablement par suite de l'épuisement des réserves de carburant nucléaire. Toutefois, l'idée n'est pas nouvelle et le destin du Cosmos reste encore largement indéterminé.

 

Helen Driscoll, maître de conférences en psychologie à l'université de Sunderland (Royaume-Uni), est convaincue que les relations sexuelles et même des sentiments amoureux entre les humains et des robots deviendront admis avant la fin du siècle. Une idée qui n'a rien de nouveau (cf Blade Runner, 1982...), mais qui s'appuie sur les progrès en matière de réalité virtuelle et de robotique pour en faire une évolution incontournable de nos sociétés modernes.

 

Espoir d'une énergie quasiment inépuisable, la fusion nucléaire repose sur des technologies encore en devenir. Les progrès pourraient s'accélérer, affirme une équipe du MIT lancée dans un projet baptisé ARC. La clé : une nouvelle génération de supraconducteurs qui permet de créer des champs magnétiques bien plus intenses, ce qui simplifierait la conception d'un réacteur.

 

Un groupe de physiciens britanniques a calculé que des minitrous noirs primordiaux en fin d'évaporation par effet Hawking pourraient déstabiliser le vide quantique associé au boson de Higgs. Ce qui entraînerait la fin de l'Univers... Ce phénomène pourrait se produire également avec la création éventuelle de minitrous noirs au LHC. Mais conduirait-il lui aussi à la fin du cosmos observable ?

 

La sonde Cassini, qui explore les mondes de Saturne depuis 2004, a accompli le 17 août son ultime survol de Dioné. Chargée d'étudier la gravité et la magnétosphère de cette petite lune glacée, la sonde en a profité pour réaliser une dernière série d'images en haute résolution de sa surface grêlée de cratères et maculée de taches très réfléchissantes. Encelade aussi sera bientôt visitée une dernière fois.

 

Les alliages à base d'hafnium ou de tantale ont des points de fusion élevés. Mais des physiciens pensent avoir trouvé beaucoup plus fort à l'aide de simulations. Selon eux, un nouvel alliage à base d'hafnium, de carbone et d'azote battrait tous les records. En fondant à plus de 4.000 °C, il mériterait d'être appelé unobtainium, genre de matériau aux propriétés impossibles pour les ingénieurs de l'aérospatiale et les amateurs de science-fiction.

 

Koko, le célèbre gorille femelle qui utilise le langage des signes, sait aussi contrôler en partie ses productions sonores et son souffle. C'est ce qu'affirment deux chercheurs qui ont étudié la gestualité de cet animal sur d'anciennes vidéos. Inconnue chez les singes, cette capacité est un des éléments du langage parlé. L'observation a de quoi enrichir nos connaissances sur l'histoire de l'apparition de la parole au sein de la lignée humaine.

 

Situé sur la célèbre ceinture de feu, le Cotopaxi est un volcan actif dont les éruptions menacent la capitale de l'Équateur, Quito. Sous surveillance, il est entré en éruption pour la première fois depuis presque 75 ans le 14 août 2015. On craint surtout ses lahars qui ont déjà fait des victimes au XIXe siècle.

 

Une brevet déposé par Airbus décrit de façon assez précise un avion de ligne hypersonique, volant à 5.000 km/h et équipé d'une motorisation complexe. Un bloggeur indien a réalisé une jolie vidéo. De quoi rêver un peu car il ne s'agit que d'un concept...

 

Intel vient de présenter une gamme de SSD haute performance nommés Optane dont la commercialisation est prévue l'année prochaine. Ces appareils permettant le stockage de données sont basés sur une technologie de mémoire non volatile 3D XPoint qui, selon le fondeur, serait jusqu'à mille fois plus rapide que la mémoire NAND.

 

Curiosity s'est offert un nouvel autoportrait qui combine une mosaïque d'images prises la veille du troisième anniversaire de son arrivée sur Mars, dans le cratère Gale. Le site de Marias Pass, où il était ces dernières semaines, sur les flancs du mont Sharp, témoigne d'un taux d'hydrogène et de silice plus élevé que dans les autres endroits visités par le rover. Il s'agit de précieux indices de matériaux hydratés témoignant de l'histoire passée de Mars et que les planétologues espèrent bien déchiffrer.

 

On suspecte une migration de Neptune au début de l'histoire du Système solaire depuis les années 1990. Plusieurs caractéristiques du Système solaire s'expliqueraient mieux de cette façon. La dernière en date concerne un groupement de corps céleste dans la ceinture de Kuiper. Mais pour l'expliquer, il faut que Neptune ait migré sous l'influence d'une autre géante gazeuse aujourd'hui propulsée très loin du Soleil.

 

Des chercheurs ont repéré sur Mars, à environ 200 km du rover Opportunity, les vestiges d'un ancien lac. Tout indique qu'il s'agit de l'un des derniers à s'être évaporé, il y a 3,6 milliards d'années au maximum.

 

Il suffit de jeter un coup d'œil en direction de la constellation de Cassiopée pour pouvoir observer l'étoile HD219134, encore appelée Gliese 892. Autour d'elle viennent d'être découvertes trois superterres, dont l'une au moins effectue un transit planétaire. Il s'agit du plus proche système possédant une telle superterre.

 

Une bien curieuse observation montre des sursauts gamma semblant former un gigantesque anneau de 5 milliards d'années-lumière de diamètre. Le modèle standard de la cosmologie, qui interdit les structures de plus de 1,2 milliard d'années-lumière, est-il pris en défaut ?

 

Le buzz du mois : la mort prochaine de l'univers ? rien de nouveau sous le Soleil ! Cette image composite montre une galaxie typique du sondage Gama à différentes longueurs d'onde. Cette vaste étude portant sur plus de 200.000 galaxies le confirme : la quantité d'énergie produite à l'heure actuelle dans cette région de l'univers n'est plus que la moitié environ de ce qu'elle était voici deux milliards d'années. © ICRAR/Gama and ESO