Certains aliments accentuent ou inhibent les effets des médicaments. © Gazed, Fotolia

Santé

5 aliments qui interfèrent avec les médicaments

Question/RéponseClassé sous :médicaments , interactions entre aliments et médicaments , métabolisme du médicament

Certains médicaments oraux voient leur absorption modifiée par des interactions avec des aliments courants. Ces derniers peuvent ralentir, accélérer ou encore augmenter l'action des principes actifs et entraîner des effets indésirables.

Les interactions entre médicaments ou entre alcool et médicaments sont bien connues des praticiens et mentionnées sur la notice. Mais certains aliments très courants peuvent aussi fortement influer sur le métabolisme des médicaments oraux, aboutissant à une majoration de leurs effets indésirables ou inhibant au contraire leur action. Lors d'une prescription, demandez des précisions à votre médecin ou votre pharmacien qui vous donnera des conseils pour adapter le traitement.

L'interaction entre pamplemousse et médicaments

Des substances du pamplemousse inhibent une enzyme qui métabolise certains médicaments, ce qui augmente l'absorption intestinale de ces derniers, avec un effet équivalent à un surdosage. Dans d'autres cas, le pamplemousse bloque au contraire l'absorption du médicament, ce qui réduit son efficacité.

Médicaments concernés :

Les oranges amères peuvent avoir le même effet, mais les oranges sucrées type Navel ou Valencia ne sont pas concernées.

Il est déconseillé de manger du pamplemousse quand on prend un traitement contre le cholestérol ou de la cortisone. © Artem, Adobe Stock

L'interaction entre produits laitiers et médicaments

Les aliments riches en calcium diminuent l'absorption digestive des antibiotiques comme la ciprofloxacine ou la norfloxacine, ainsi que celle des médicaments contre l'ostéoporose (biphosphonates). Les produits laitiers doivent donc être consommés au moins une ou deux heures après la prise du médicament. Il existe aussi un risque d'hypercalcémie avec certains diurétiques (hydrochlorothiazide) qui diminuent de l'élimination urinaire du calcium.

L'interaction entre boissons caféinées et médicaments

Les antibiotiques comme l'énoxacine, la ciprofloxacine et la norfloxacine, utilisés notamment pour traiter des infections urinaires (cystites) réduisent l'élimination de la caféine et peuvent donc entraîner un surdosage et une majoration des effets secondaires (excitation, tremblements, palpitations...). La théophylline, un anti-asthmatique, possède lui les mêmes effets indésirables de la caféine qui viennent donc s'y ajouter. Il est donc conseillé d'éviter le café, thé, soda ou boisson énergisante contenant de la caféine durant la durée du traitement.

Caféine et antibiotiques ne font pas bon ménage. © thanasak, Fotolia

L'interaction entre réglisse et médicaments

Consommée en trop grande quantité, la réglisse entraîne une arythmie cardiaque, une fatigue musculaire et une hypertension artérielle. Par ailleurs, l'acide glycyrrhizique contenue dans la racine de la plante affecte des enzymes du foie métabolisant les médicaments, aboutissant à un ralentissement ou à une augmentation de leur absorption.

Médicaments concernés :

Les aliments riches en vitamine K

La vitamine K intervient dans la synthèse et l'activation de certaines protéines plasmatiques de la coagulation sanguine. Par conséquent, elle diminue l'efficacité des médicaments anticoagulants comme la warfarine, ce qui accroît le risque de thrombose. L'ANSM conseille de ne pas manger plus d'une portion par jour des aliments qui en contiennent beaucoup (choux, brocolis, épinards, avocats, persil, laitue, abats...) et surtout d'éviter toute variation soudaine de ses habitudes alimentaires.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi